Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08 février 2006

Socialisme national ou national-socialisme ?

 

 

Le NSDAP ou Parti socialiste national des travailleurs allemands a été fondé par Hitler en 1923. Il résulte la fusion du Parti ouvrier allemand (distinct du Parti social démocrate de Marx, de Lénine et de l’Internationale ouvrière) et du Parti nationaliste. La doctrine officielle du NSDAP est exprimée dans le nom Nationalsozialismus.

C’est un mot composé formé de l’adjectif national suivi du nom Sozialismus. L’adjectif est épithète du nom : il le qualifie en prédiquant (id est attribuant) la qualité de national au socialisme que le nom désigne. En français, l’ordre dans lequel les adjectifs et les noms se suivent est différent de celui qui prévaut en allemand. En allemand, l’adjectif se place avant le nom ; en français, il se place après. Le mot Nationalsozialismus aurait dû être traduit en français par socialisme national. Il n’a été que transposé en national-socialisme. De fait, le sens a été déformé. En effet, dans la doctrine du NSDAP, ce n’est pas le nationalisme qui est social, mais c’est le socialisme qui est national. Il y a un abîme entre les deux formulations. Dans les mots français national-socialisme, la réalité du socialisme national est en partie occultée. En allemand, le Nationalsozialismus est un socialisme, alors qu’en français, c’est un nationalisme.

La manipulation consiste à gommer la réalité de cette idéologie sous une dénomination hybride ou chimérique.

 

Commentaires

Salut :)
merci beaucoup pour cet éclairage. Qu'en est-il du social-libéralisme, svp ?
un "libéralisme social" ou un "socialisme libéral" ?
je tiens aussi à vous féliciter pour ce blog que j'ai découvert récemment, beaucoup d'articles intéressants ;)
Merci
mTo

Écrit par : mattheO | 11 février 2006

National-socialisme est un mot de la langue française, enregistré dans les dictionnaires : il est entré dans la langue, transposé de l'allemand au français, sans être traduit. Il ne semble pas que ce soit le cas de social-libéralisme, ni de libéralisme social, ni de socialisme libéral. Il faudrait étudier tout cela en détail. Peut-être dans une future note. D'un point de vue dogmatique (si l'on se réfère à la pure doctrine), libéralisme et socialisme sont antinomiques : social-libéralisme est donc une espèce d'oxymore. Les puristes en matière d'idéologie pourraient faire la même remarque à propos de national-socialisme : le socialisme (dans ses versions marxistes et léninistes) est international (cf. "prolétaires de tous les pays, unissez-vous"); il ne saurait être "national". Il l'a été, en dépit de la théorie : ça a causé une catastrophe. Mais même si l'idéologie avait été nommée différemment (hitlérisme, aryanisme ou fascisme), la catastrophe aurait quand même eu lieu. Les mots, dans ces cas-là, ne sont pas des remparts contre la folie, la bêtise, la haine : c'est à nous de les comprendre pour ne pas être abusés.
Merci de votre jugement flatteur.

Écrit par : Arouet Le Jeune | 11 février 2006

Les commentaires sont fermés.