Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15 septembre 2006

Echange inégal

 

 

 

 

 

 

Le groupe de mots échange inégal n’est pas relevé dans le Trésor de la Langue française, ni à échange, ni à inégal : il ne l’est pas non plus dans les différentes éditions du Dictionnaire de l’Académie française ou dans le Dictionnaire de la Langue française de Littré. En revanche, Google recense plus de trente mille références ou allusions à l’échange inégal. Ainsi on apprend, ce que n’importe quel lecteur averti savait, ne serait-ce qu’en humant les odeurs rances de sacristie bien pensante que dégagent les mots échange inégal, que ces mots désignent une théorie marxiste ou que le marxisme a inspirée. Elle est fondée sur le constat que, dans le commerce international, la quantité de travail que renferment les exportations des pays dominés serait inférieure à celle que renferment les exportations des pays capitalistes. La conclusion qui en est tirée est lumineuse ( ?) : "les travailleurs des pays riches bénéficient de l’exploitation des travailleurs des pays pauvres".

Comme la France n’est pas une théocratie et que personne n’est obligé de se prosterner devant les idées que diffusent les imbéciles, examinons cela.

L’échange est un don réciproque. De fait, les objets échangés sont d’inégale valeur. Mais le sens d’échange dans échange inégal n’est pas celui de la langue commune : c’est celui de l’économie politique, à savoir "transaction commerciale par laquelle les mouvements de biens et de services s’effectuent soit directement soit par l’intermédiaire d’une monnaie". La cible visée est le libre échange ou "système économique dans lequel l’abaissement ou la suppression des droits de douane, la suppression du contingentement des marchandises permettent la libre circulation des marchandises d’un pays à l’autre".

Soit le pétrole. Appliquons-y la définition de l’échange inégal : la quantité de travail que renferme le pétrole exporté d’Arabie saoudite en France est-elle inférieure à celle des exportations de voitures Peugeot vers l’Arabie ? Dans les barils de pétrole que vendent les Saoudiens aux Français, il n’y a quasiment aucun travail : moins de travail en tout cas que dans une 607 Peugeot vendue aux Saoudiens. Il n’y a même aucune trace de travail dans un baril de pétrole, alors qu’il y en a beaucoup dans une 607. L’échange est donc inégal. Mais qui en bénéficie et qui en pâtit ? Ce n’est pas la France qui en bénéficie. Le pétrole se vend à peu près 70 dollars le baril. Le prix de revient d’un baril produit en Arabie saoudite (coûts d’exploitation + taxes dues à l’Etat + frais de recherche + bénéfices des compagnies) est de l’ordre de 4 ou 5 dollars. Autrement dit, quand les Saoudiens vendent leur pétrole aux Français, ils le vendent 15 fois plus cher qu’il ne leur coûte. De fait, ils empochent des magots colossaux sans travailler. Il en est de même du pétrole nigérian ou gabonais ou du gaz algérien ou kazakh. Il est évident que l’échange inégal a pour bénéficiaires les Saoudiens, les Nigérians,  les Gabonais, les Algériens, etc. et pour victimes les Français. La France n’a jamais vendu à l’Algérie ou au Maroc ou au Mali ou à l’Arabie, etc. son blé à un prix quinze fois supérieur au prix de revient : elle le vend même à un prix inférieur. Elle ne vend pas ses voitures quinze fois plus cher qu’elles ne lui coûtent à fabriquer. Bien entendu, aucun des marxistes puant la naphtaline de sacristie n’accuse l’Arabie saoudite, l’Egypte, l’Algérie, le Kuweit, le Venezuela, etc. et leurs ressortissants d’exploiter de façon éhontée la France et ses pauvres travailleurs. Selon eux et contre toute vérité, ce serait la France et ses producteurs qui profitent de l’échange inégal. Il faut vraiment que les marxistes croient au Père Noël ou soient des imbéciles finis pour diffuser ces fables. En matière de produits agricoles, les victimes de l’échange inégal sont les paysans français qui travaillent de 60 à 80 heures par semaine pour vendre à perte leurs vins, fruits, viande, sans que les marxistes s’indignent le moins du monde de l’exploitation forcenée dont ces paysans sont les victimes. Les malheurs des producteurs de café de Colombie ou des producteurs de cacao de Côte d’Ivoire les font larmoyer d’abondance, au point qu’ils établissent des réseaux de "commerce équitable", censés compenser l’échange inégal, croient-ils, pour acheter au-dessus du prix du marché le café et le cacao, mais ils vitupèrent contre les paysans français qui osent suggérer timidement que leurs produits ne soient plus vendus à perte.

L’islam, disent encore les musulmans et leurs affidés, pâtit de l’échange inégal avec l’Occident. On sait, grâce à l’exemple du pétrole, ce qu’il faut penser de cette fable. L’Occident accueille des dizaines de millions de musulmans, leur offre asile, travail, avantages sociaux, études et libertés. En retour, l’islam n’offre rien. Les musulmans acceptent dans leurs pays mille fois moins d’étrangers ou d’infidèles que les Occidentaux n’accueillent de musulmans. Ceux qui résident en terre d’islam n’ont accès à aucun de ces avantages (loyers HLM, soins et école gratuits, etc.) que l’Occident prodigue aux musulmans.

De tous ces points de vue, la France et l’Occident sont les seules victimes de l'échange inégal – mais il est interdit de s’interroger sur cette inégalité ou sur ce qu’elle signifie.

 

 

 

 

Commentaires

Arouet c'est Jean Pythre. Le même rapport au monde, la même impuissance constitutive et surtout cette façon, incomparable et singulière, d'offrir tous les matins le spectacle de sa petite contribution, étronnant résidu d'une mauvaise digestion de lectures trop rapides.

Écrit par : Cécile | 15 septembre 2006

Pas d'arguments, Cécile ? C'est étonnant.

Écrit par : Le for des Halles | 16 septembre 2006

Si si, Arouet, mais pour débattre il faudrait que notre idéologue renonce à la plus indigne mauvaise foi, celle qui consiste par exemple à confondre le pétrole et les productions de l'agriculture qui ne relèvent absolument pas des mêmes mécanismes, les pays pétroliers (qui ne sont pas qu'au Sud, cf. la richissime Norvège...) et les pays du Tiers Monde, les populations de ces pays et leurs élites alliées aux grands groupes pétroliers quand ce n'est pas avec des figures de la politique hexagonale (Arouet a adoré, c'est sûr, Charles Pasqua, le siphonneur de pétroliers algériens, dans son rôle de défenseur de la Nation). Et cette risible défense des paysans français. Certes, ils doivent être défendus (Arouet et ses amis, « La France des bistrots », n’en ont pas le monopole), mais précisément pas avec ces arguments. Si Arouet avait le courage de renoncer à ces postures, alors on pourrait avoir un débat. Mais cela supposerait qu’Arouet accepte la complexité du monde, des choses, des hommes. Et là, bon courage. Autant demander à un mulet de courir le Prix d’Amérique. Même en économie, Arouet, on ne peut pas dire n'importe quoi en spéculant sur l’ignorance de l’auditoire. C’est pourquoi, je le répète il faut s’informer, au risque de mettre en péril le fragile échafaudage idéologique qui soutient un discours sans queue ni tête, guère plus évolué que celui d’un élève de 5e. Voilà pourquoi Arouet c’est Jean Pythre.

Écrit par : Cécile | 17 septembre 2006

Question à NLF

que faut il penser penser de cette expression :

souligner la memoire

Une quarantaine de personnes

" soulignent la mémoire "


d'Anastasia De Sousa


NOTE PERSONNELLE EUROPA DECADENCE


avant dans les grimoires et romans balzaciens , les êtres

" priaient pour l 'âme de "

," recommandaient son âme à Dieu " ,

" priaient pour elle " ,

" priaient pour son Salut éternel "



Maintenant , " ils " soulignent " ( au Stabilo ? ? au crayon ? ) la " mémoire "



La PRIERE est devenue le SOULIGNAGE

( faut-il , d'ailleurs , SOULIGNER ou SURLIGNER )

L' AME ( cad la PERSONNALITE , l'ENTITE individuelle d'un humain , précis , ce qui était le fond du christianisme , fond des valeurs " occidentales " ,de l 'individualisme de chaque être )

est devenue " La MEMOIRE "




--------------------------------------------------------------------------------


samedi 16 sep, 16 h 22


MONTREAL (PC) - Une quarantaine de personnes ont souligné la mémoire d'Anastasia De Sousa, la seule victime de la fusillade au Collège Dawson à avoir péri, dans un édifice religieux du quartier de la Petite Patrie, samedi, à Montréal.

PUBLICITE


Un ami d'enfance d'Anastasia, Jeremy Bagot, a organisé la cérémonie, où musique et prières étaient au rendez-vous, afin de réconforter ses proches et amis.



Jeremy Bagot dit qu'il se rappellera d'Anastasia qui était toujours joyeuse et qui n'oubliait jamais ses amis.



Martino, qui était ami de la victime, a reconnu ressentir de la colère face aux événements de mercredi dernier au Collège Dawson.



Une autre amie, Natasha Malka, a dit ne pas encorer réaliser ce qui s'est passé. Elle a apprécié être entourée de ses amis et espère maintenant mieux dormir le soir.



Anastasia de Sousa, 18 ans, était l'aînée d'une famille de trois enfants. Elle venait d'entreprendre ses études en commerce international.



Ses funérailles auront lieu mardi à l'église Our Lady Czestochowa.





Envoyer cette page
Envoyer par Messenger
Version imprimable

National
L'état de santé d'une victime de la fusillade de Dawson s'améliore PC
La vie continue pour les victimes du collège Dawson, a rappelé Jean Charest PC
La construction de la SSI est un pas vers la Lune et vers Mars PC
Le Bloc presse Ottawa de souligner l'anniversaire du Protocole de Montréal PC
MondeL'état de santé d'une victime de la fusillade de Dawson s'améliore PC
Une quarantaine de personnes

" soulignent la mémoire "


d'Anastasia De Sousa


NOTE PERSONNELLE EUROPA DECADENCE


avant dans les grimoires et romans balzaciens , les êtres

" priaient pour l 'âme de "

," recommandaient son âme à Dieu " ,

" priaient pour elle " ,

" priaient pour son Salut éternel "



Maintenant , " ils " soulignent " ( au Stabilo ? ? au crayon ? ) la " mémoire "



La PRIERE est devenue le SOULIGNAGE

( faut-il , d'ailleurs , SOULIGNER ou SURLIGNER )

L' AME ( cad la PERSONNALITE , l'ENTITE individuelle d'un humain , précis , ce qui était le fond du christianisme , fond des valeurs " occidentales " ,de l 'individualisme de chaque être )

est devenue " La MEMOIRE "


à noter de plus qu ils ont " souligné " ( et non prié ) dans un """"" edifice religieux ""

( que l 'on appellait peut-être bêtement , avant , une " église ""

n-a-t-il pas existé , ce mot """ église "

EDIFICE RELIGIEUX est peut -être aussi plus " politiquement correct " en CANADA bien-pensant multiculturel
( évitant de dénommer l 'édifice : Temple , mosquée , synagogue etc !... )

au total
église devient EDIFICE RELIGIEUX

âme devient MEMOIRE

Prier devient SOULIGNER

BEAU CHEF D OEUVRE JOURNALISTIQUE de RADIO CANADA




--------------------------------------------------------------------------------




pas encorer réaliser ce qui s'est passé. Elle a apprécié être

Anastasia de Sousa, 18 ans, était l'aînée d'une famille de trois enfants. Elle venait d'entreprendre ses études en commerce international.



Ses funérailles auront lieu mardi à l'église Our Lady Czestochowa.

Écrit par : le comte vert | 17 septembre 2006

L'auteur de cette note a l'air d'ignorer que les premiers bénéficiaires du marché du pétrole sont 1) les castes qui gouvernent militairement des pays dont la majorité de la population est maintenue la tête dans l'eau (un pays, disons "L'Algérie", ne se confondant pas avec son peuple mais avec sa classe économico-militaire dirigeante) ; 2) les entreprises d'extraction et d'exploitation du pétrole, la plupart du temps occidentales, de plus en plus chinoises.

Il n'y a pas tellement de quoi se sentir personnellement coupable de contribuer à la montée de la misère (et de ses corollaires la rancoeur et la violence) des populations des pays pauvres, et donc pas de quoi vouloir quotidiennement venger l'honneur du Monde Chrétien Civilisé Démocratique, mais informez-vous donc : quand le prix du pétrole s'envole, ce sont avant tout les multinationales occidentales qui en profitent, et dans une moindre mesure leurs yes-men les dictateurs africains et arabes. Pas les peuples algérien, nigérian, tchadien, irakien... Le contraire se saurait, non?

Écrit par : Hum | 18 septembre 2006

Arouet le Jeune a visé juste : les sectateurs du prêt-à-parler idéologique ont réagi comme à leur habitude : en ânonnant leur catéchisme de sacristie bien pensante. C'est bon signe. La caravane peut continuer à passer.
Il est honoré d'être comparé à Jean Pythre, étant un lecteur assidu de l'auteur de La gloire des Pythre (et autres romans), avec qui, de plus, il entretient des relations amicales. A l'obsession du niveau, il devine que Cécile est prof. de quelque petite chose : c'est bien dans l'esprit du prof d'assigner autrui à un niveau. Le niveau 5° lui sied parfaitement. De ces sommets, il regarde de très haut celle qui n'a pas dépassé la maternelle supérieure, d'où le niveau 5e lui semble inaccessible.
Il n'y a pas que les tyranneaux qui tirent profit du pétrole qui est extrait de leur sous-sol; les ressortissants des pays producteurs de pétrole en tirent aussi des profits colossaux. Certes, les compagnies occidentales ou autres tirent aussi de l'extraction, du raffinage et de la commercialisation de ce pétrole d'importants profits : mais, au moins, elles, elles travaillent ou elles emploient des ouvriers et des ingénieurs. Leurs profits sont sans commune mesure avec ceux des pays producteurs ou de leurs dirigeants ou de leurs ressortissants, qui ne se donnent que la peine d'être nés.

Écrit par : Arouet Le Jeune | 18 septembre 2006

- DOGME

- RAISON

que penser de ces mots , dans le langage actuel

DOGME ce soir sur C'dans l'air , un """ spécialiste"" , remarque que dans nos sociétés le mot DOGME est devenu injurieux

- Raison mot rappelé par BENOIT XVI , et qui n'a pas eu l 'heur de plaire aux " non-violents " de la religion de paix
( la preuve de leur non -violence
- une religieuse agée tirée dans le dos
- 5 églises brulées en Palestine islamisée

Écrit par : Le comte vert | 18 septembre 2006

"Certes, les compagnies occidentales ou autres tirent aussi de l'extraction, du raffinage et de la commercialisation de ce pétrole d'importants profits"

Ah. Vous voyez bien que vous n'avez pas affaire qu'à des "bien-pensants", mais à des gens qui savent de quoi ils causent!

"mais, au moins, elles, elles travaillent ou elles emploient des ouvriers et des ingénieurs."

Ce n'est en aucune façon le cas des Etats des pays dits du Tiers-Monde que nous citons? Vous aimez l'exagération, n'est-ce pas?

"Leurs profits sont sans commune mesure avec ceux des pays producteurs ou de leurs dirigeants ou de leurs ressortissants, qui ne se donnent que la peine d'être nés."

J'ai des chiffres qui disent le contraire. D'une part : les profits des entreprises occidentales sont des profits et non des rentes, et donc, réinvesties, elles produisent encore des richesses, mais de toute façon, ces profits - faits, peut-on dire, sur le dos des pays en question - sont faramineux ; mais ajoutez à cela que les familles rentières des pays arabes et africains, auxquelles l'Ocident fournit les armes servant à empêcher toute opposition d'exister, donc de mettre en danger les "intérêts" occidentaux (expliquez-moi ça, le "mal-pensant"), je disais : les familles placent leur argent... dans les banques occidentales, participant par là à l'investissement dans nos pays, et donc à NOTRE enrichissement. Le crash pétrolier de 1973 a ainsi d'abord enrichi les banques occidentales, le saviez-vous? Ou préférez-vous mal penser?

Baladez-vous en Algérie, au Maroc, au Tchad, au Niger, en Irak, et reparlez-moi des immenses fortunes que posséderaient leurs "ressortissants". Bref, sachez un peu de quoi vous parlez au lieu de balancer raccourcis et anathèmes, ce qui du reste ne prouve qu'une chose : vous n'êtes pas si sûr de votre fait.

Écrit par : Hum | 19 septembre 2006

Cécile a des idées, et le style pour le dire !
Lemonde

L'auteure au vitriol de ce nouveau siècle, ou l'ironie au service du triomphe de la pensée.
Le Figaro Madame

On apprécie son ton pince-sans-rire tres... pinçant !
Télérama

Le phénomène Cécile touche la blogosphère, pas un jour sans qu'elle ne fasse l'unanimité de ses propos déroutants et frappants de sagesse !
Les Inrocks

Il parait qu'on s'arrache ses analyses dans les ambassades du monde entier... Cécile, un humour caustique qui ne cache pas une vision du monde prodigieusement érudite.
Nouvel Obs

Cécile, ou quand la prof d'histoire fait la leçon aux adultes après le collège.
La Camif Mag'

'Tendez les mecs, l'Arabie Saoudite... une station de ski en plein désert... je crois qu'on peut s'autoriser à penser que le pétrole ça rapporte tellement sec qu'on ne sait plus comment occuper ses journées...

Y a pas besoin de taper dans l'économie lourde pour constater que pendant que la France balaye devant sa porte, certains voisins se lachent sur le paillasson. Alors avant de voir le grain de café dans notre oeil, faudrait considérer le baril de pétrole dans celui du type en face.

Le fait est qu'échange inégal a parfaitement sa place dans la liste des mots de la Novlangue, et que son statut Etymo-Marxiste en est la francisque de qualité certifiée.

Écrit par : Tolo | 19 septembre 2006

Trente ans qu'on nous serine que "les Arabes" sont gras et pleins de sous, grâce à la manne pétrolière... Il suffit de voyager un peu, ou même seulement de regarder ce que la France a fait de "ses" Nord-Africains pour en douter, et pourtant l'on n'a vraiment pas fait mieux depuis les rats juifs dans le genre caricature raciste, pauvre petite citadelle israélienne entourée de barbares et lepénisme rampant aidant. Merci de nourrir les clichés, et continuez de ne rien nous dire des élites dirigeantes OCCIDENTALES, des industries de l'armement OCCIDENTALES, des clients OCCIDENTAUX des banques suisses et de la misère (spirituelle autant qu'économique) dans laquelle s'enfoncent ou stagnent des millions d'Egyptiens, Irakiens, Algériens, Tchadiens, Nigériens, Pakistanai, Afghans, Thaïlandais, Tchétchènes, etc.

Écrit par : Hum | 19 septembre 2006

Vou êtes d'une mauvaise foi irritante.

1) Nous ne disons pas que "les zarabes" sont gras de pétrole, mais que l'échange inégal est un terme Marxo-abusif.

2) Si vous concedez aux populations arabes l'innocence de leur statut, concedez-le AUSSI à la population française qui ne se sucre pas chez clearstream.

Et cessez de tout mélanger, Israel, Lepenistes, caricatures juives... On attend le moment ou vous nous traiterez de nazis. Vous le voulez tout de suite votre point Godwin ?

Écrit par : Tolo | 19 septembre 2006

En plus, vous mélangez tout comme si vous parliez de sauvages.
J'ai peu voyagé, alors je ne vous reprendrai pas sur tous les pays que vous placez en queue de wagon de l'indigence, mais en ce qui concerne la Thailande, c'est un pays ou l'on ne crève pas de faim, et loin de là, ou l'on profite d'une certaine abondance et joie de vivre qui laissent rêveur.

Enfin, vous mettez en parallele les industries d'armement et les élites occidentales et la misère des pays que vous citez.
C'est fallacieux.

Écrit par : Tolo | 19 septembre 2006

Vous parlez du sud musulman de la Thaïlande? J'en doute...

Oui, je mets en parallèle les industries d'armement et les élites occidentales et la misère des pays, parce que je parlais de misère "aussi bien spirituelle", et que la guerre - armée par nous - qui a lieu au Soudan, en Somalie ou en Côte-d'Ivoire est une conséquence, ici et là, de cette misère.

Le niveau de vie en France et, disons, au Tchad, n'est pas le même, et si le niveau de vie est si élevé chez nous, c'est précisément parce qu'on a pris une avance économico-industrielle folle sur les pays cités. Mais je n'oublie pas que les classes moyennes en France supportent une dégradation de leur niveau de vie aberrante (quand on sait ce que gagnent certains Français), sans même parler des smicards et de la majorité des chômeurs... Seulement, nous avons ici des aides que là-bas ils n'ont pas, vous semblez l'oublier. C'est être marxiste que de dire cela? C'est alors être mariste que de dire simplement ce qui est.

Écrit par : Hum | 19 septembre 2006

Pour en revenir à la note d'Arouet, je pense simplement que ce dernier voulait établir à quel point la notion d'échange inégal (dans l'Occident est censé se tailler la part du lion) pouvait se révéler vide et fallacieuse à l'examen. Pourquoi ? Parce que 1) tout échange est par essence inégal, 2) pendant que, disons, le pauvre fermier du Vénézuela travaille comme un chien pour produire du café vendu 10 fois son prix en France, le pauvre employé français travaille comme un chien pour pouvoir se payer quelques litres de pétrole vénézuélien... Si inégalité il y a, c'est entre les grands conglomérats et le citoyen moyen, pas entre les pays soi-disant riches et les pays soi-disant pauvres.

Écrit par : Toc toc, c'est la Gestapo | 20 septembre 2006

Quoi?!? "Si inégalité il y a, c'est entre les grands conglomérats et le citoyen moyen"?? Mais alors vous êtes... COMMUNISTE?

Écrit par : Finalement | 21 septembre 2006

Ce n'est qu'un constat : si j'avais été communiste, j'aurais ajouté qu'il faut abolir cette inégalité parce que l'inégalité, c'est mal.

Écrit par : Toc toc, c'est la Gestapo | 21 septembre 2006

Et à quoi servent les constats sinon à développer des réponses pratiques aux problèmes qu'on pointe du doigt? A moins que cette disproportion grandissante entre l'énormité des conglomérats et la réduction des pouvoirs des classes moyennes et pauvres ne vous choque pas, mais alors vous êtes l'un de ceux qui profitent de cette situation.

Écrit par : Hum | 22 septembre 2006

Les commentaires sont fermés.