Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13 mai 2007

Signes 23 : nous sommes tous des enfants d'immigrés

 

 

 

Sommes-nous vraiment tous des enfants d’immigrés ?

 

 

 

 

Les historiens, dans un siècle, s’interrogeront sur ce fait : pendant vingt ans, les militants de gauche et gauchistes ont entonné "nous sommes tous des enfants d’immigrés, première, deuxième, troisième génération". Qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il fasse une chaleur torride ou un froid glacial, que ce soit dans une procession ou au cours d’une grande messe, des milliers de gorges déployées ont martelé la nouvelle identité de la France (c’est un pays d’immigration) et des Français (les Français sont des enfants d’immigrés, donc tous les immigrés, même les immigrés en puissance, sont Français).

Le dimanche 6 mai 2007, le disque a soudain changé. A 20 heures 01, ils ont cessé d’être des enfants d’immigrés et, en conséquence, les enfants d’immigrés n’ont plus été des Français, mais des fascistes, des SS, des nazillons, des fachos et, bien entendu, de fieffés racistes. "Rentrez vite chez vous", ont crié les militants à ceux dont ils vous assuraient une minute auparavant qu’ils étaient tous français. Pour faire comprendre aux Français que la vieille chanson était jetée aux poubelles, ils ont incendié des écoles, mis le feu à des bâtiments publics, brûlé des voitures, lapidé des flics. Jamais dans l’histoire du monde, un tel revirement n’a été observé, sauf en 1939, quand l’URSS, après avoir combattu le nazisme, prétendait-elle, s’est alliée à lui.

Pour expliquer cette volte-face, il suffira aux historiens du XXIIe siècle de consulter les annales de la République. Ils y liront que, le 6 mai 2007, les Français ont élu président de la République un vrai enfant d’immigré, première génération, dont l’épouse est aussi une vraie enfant d’immigré, première génération. Des quatre parents du couple présidentiel, un seul est Français ; de leurs huit grands-parents, un seul est Français. Cela ne s’est jamais vu dans l’histoire. Pour la première fois depuis un millénaire et demi, le chef de l’Etat et son épouse n’ont pas d’ancêtres français : un sur huit, c’était vrai de Clovis ou de Mérovée, alors que la France n’existait pas encore.

 

La tartufferie est le miel dont se délectent les militants de gauche et gauchistes (leurs candidats, eux, sont Français pur sucre et leurs ancêtres ont le sang pur depuis la nuit des temps), de sorte qu’ils devraient, s'ils voulaient parler vrai, hurler de conserve "nous sommes tous des enfants de Français, première, deuxième, troisième génération". Ils veulent bien des immigrés, mais à condition que ceux-ci ramassent leurs papiers gras, balaient leurs rues, enlèvent leurs ordures, construisent leurs maisons, nettoient leurs chiottes, torchent leurs enfants, cueillent leurs fruits ; en bref, à condition qu’ils restent à leur place. Si ces immigrés ou leurs enfants s’avisent de devenir quelqu’un, président ou chef de l’Etat, le chapelet à injures racistes est égrené. Les enfants d’immigrés ne sont plus Français, mais "fachos, nazis, racistes, SS, tyrans, dictateurs, etc.". Ils ne viennent plus manger leur pain ou voler leur emploi, ils sont le nouvel Hitler qui les humilie et les réduit à l’esclavage. 

 

C'est à hurler de rire.

 

 

 

09:20 Publié dans Signes | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : politique, société, culture

Commentaires

je n'ai pas eu l 'impression que les habituels casseurs le faisaient pour les origines ethno-religieuses des Sarko . je n'ai d'ailleurs trouvé aucune précision sur la nature des groupes .

- vrais autochtones ?
- autres immigrés ( à noter les conflits inter-ethniques )
-il y aura beaucoup à dire

je pense qu'il s'agissait :
surtout des casseurs en général toujours de gOOOOOOChe , dès que le peuple n'a pas compris . sans référence aux origines dont mr Sarko n 'a pas cessé de faire usage
( avec des présentations variées , variables selon l 'auditoire )
- Français
- Juif ,( comme sa 2ème femme )en Israel et pour les blogs " juifs " et pro-sionistes et l 'agence Metula.news qui expliquait carrément ce qu 'un Juif allait changer pour Israel

comme la double casquette de Me Klarsfeld
( français mais servant dans Tsahal )
Enfin , je vais essayer de peaufiner sur des bases quantitatives réelles la nature des manifestants

qui je crois agissaient pour d'autres raisons par rapport au personnage lui-même .

Écrit par : le comte vert | 13 mai 2007

1 SITE" juif" HOUMOUS

95 COMMENTAIRES A LIRE

La question du jour: Sarkozy est juif ? ''
Votre avis là-dessus ? Vous confirmez ?

http://www.houmous.net/2007/05/07/l%e2%80%99affirmation-du-jour-sarkozy-est-juif/


2 NOMINATION Nominé !!! du bon franglais
médiatique

Écrit par : LE COMTE VERT | 14 mai 2007

et alors , le vote " musulman" selon analyse juive pro-Sarkozy
( Kouchnet ; Levitte etc .. )

Écrit par : Nahon | 15 mai 2007

"Pour la première fois depuis un millénaire et demi, le chef de l’Etat et son épouse n’ont pas d’ancêtres français."
Doucement, cher Arouet ! Vous oubliez Anne d'Autriche, Napoléon, Concini, Mazarin...

Écrit par : 555.55600000000004001776687800884246826171875 | 17 mai 2007

A ma connaissance, ni Mazarin, ni Concini, ni Anne d'Autriche n'étaient chef de l'Etat. La "régente" n'était pas à proprement parler chef de l'Etat. Son époux était "français". Mazarin, à ma connaissance, n'était pas marié. Pour ce qui est de Napoléon, vous avez raison. Après son remariage, le couple qu'il a formé avec ML n'avait pas d'ancêtres français - alors que, sur les huit ancêtres du couple présidentiel actuel, un seul est français.

Écrit par : Arouet Le Jeune | 17 mai 2007

Les commentaires sont fermés.