Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21 septembre 2008

Masse et masses

 

 

 

 

 

 

Il est fini le temps des « masses », populaires ou ouvrières ou travailleuses, qui, sous la bienveillante égide des partis de masse, devaient se mettre en marche, comme c'était écrit, pour mettre fin à l’exploitation de l’homme par l’homme, à l’Etat, à l’accaparement de la plus-value du travail humain par le capital vorace, et instaurer enfin sur cette pauvre terre la justice, le droit, l’égalité, le bonheur, la fraternité : en bref le paradis, hic et nunc, tout de suite et immédiatement, sans attendre la fin des temps. Ce devait être la parousie à la demande ; ce n’est plus qu’un emploi verbal mort. Continuant le latin massa « pâte, masse, tas », lequel a été emprunté du grec maksa, désignant une « grosse crêpe d’orge mêlée d’huile et d’eau », puis « masse de pâte, de métal », le nom masse est attesté à la fin du XIe siècle, dans grant (grande) masse de ses humes (hommes), au sens de « grande quantité de gens » ou de « foule ». Il désigne donc, quand il apparaît pour la première fois en français, non pas des choses (ce qu’il désignera à la fin du XIIe siècle), mais des personnes. Or le sens de « foule » n’est pas relevé dans les premières éditions du Dictionnaire de l’Académie française. En 1694, 1762, 1798, 1835, le seul emploi qui désigne des personnes est le suivant : « On dit d’une personne qui est grossière de corps seulement, ou de corps et d’esprit, que c’est un masse de chair » (1694) et « On dit d’une personne qui a le corps et l’esprit grossiers, ou seulement dont le corps est très gros et très pesant, que c’est une masse de chair » (1762, 1798, 1835). En 1798 (cinquième édition), les académiciens relèvent l’expression « en masse » au sens de « collectivement » ou de « tous ensemble », comme dans les exemples « aller en masse », « se porter en masse », « levée en masse » (des citoyens), de sorte que, par extension, l’expression désigne l’ensemble des habitants d’un pays. C’est une ébauche de l’emploi cher aux marxistes, léninistes et autres maoïstes, etc. qui semble si désuet de nos jours. Il est vrai, comme l’ajoutent les académiciens, qu’en masse « s’est dit principalement en Révolution » (sic). Il est vrai aussi que l’emploi de masse pour désigner la majorité des Français (la masse du peuple) est attesté en 1789 chez Marat et que Mme de Staël est la première à employer le nom masses au pluriel, seul, sans adjectif ou complément qui le détermine, en 1810 pour désigner ce qu’elle appelle, d’une métaphore qui a fait florès, « les couches populaires ». Autrement dit, c’est à la fin du XVIIIe siècle et surtout pendant la Révolution que le sens marxiste commence à s’esquisser.

Le marxisme est, comme chacun sait ou comme chacun a pu le constater, une vraie science, non seulement parce qu’il a prétendu rendre compte de tout ou qu’il a emprunté une partie de son vocabulaire au scientisme du XIXe siècle, mais encore (et même surtout) parce que l'ordre qu’il a établi dans le monde, sous des continents aussi éloignés que l’Amérique, l’Asie, l’Europe, l’Afrique et quels que soient les climats (sibérien, arctique, tempéré, continental, équatorial, tropical humide, tropical sec, etc.), a produit partout les mêmes résultats : famine, misère, prisons, censure, partis tunique, meurtres de masse (évidemment), déplacement de population, crimes sans nom, génocide, génocides culturels, etc. de sorte que, les mêmes causes produisant les mêmes effets, on peut dire que le marxisme se vérifie avec la même rigueur et universalité que le principe d’Archimède, qu’il soit sérieux ou plaisant (tout corps plongé dans un liquide en ressort mouillé). Les physiciens modernes ont découvert la masse, qu’ils ont distinguée de la matière, comme les académiciens tentent de l’expliquer pour la première fois dans la sixième édition (1835) de leur Dictionnaire : « masse, en physique, signifie la quantité de matière d’un corps, par opposition à volume ». Le marxisme, pour se donner une teinture de science, charge le nom masse, au sens de « foule », du sens matérialiste, donc magique, de la physique, que Littré, dans son Dictionnaire de la langue française (1863-77) expose ainsi : « somme des points matériels que chaque corps renferme, par opposition à volume qui exprime l’espace occupé », illustrant ce sens de cet exemple de son cru : « la gravitation s’exerce en raison directe des masses et en raison inverse du carré des distances ». Les hommes réunis deviennent de fait de la matière. Le processus de réification de l’humain commence dans le marxisme, il s’achèvera naturellement à Auschwitz ou au Goulag.

Dans le Trésor de la langue française (1971-94), le rapport étroit entre le scientisme et le marxisme (et ses variantes) est clairement exposé dans l’article consacré à masse. En physique et en mécanique classique, la masse est le « rapport constant entre toute force appliquée à un corps et l’accélération qui lui est ainsi imprimée » : les masses, pour les marxistes, sont les grands accélérateurs de l’Histoire. Dans la physique de la relativité et dans la physique nucléaire, la masse est liée à l’énergie : « l’énergie libérée par la dématérialisation d’une masse m est égale au produit de cette masse par le carré de la vitesse de la lumière ». On comprend dès lors que ce mot ait pu devenir le terme fétiche des marxistes et consorts : il suffit de l’invoquer pour que la locomotive de l’Histoire accélère vers le terminus du socialisme scientifique et cela, grâce à des organisations de masse, tels le PCF, le PCMLF, la LCR, l’OCI, l’UCI. Ces partis sont tellement « de masse » aujourd’hui qu’ils ne sont plus que des sigles, dont l’énergie est égale au carré du produit de la bêtise engrossée par le fascisme.

 

 

 

Commentaires

Il manque Jeanne...

Écrit par : Minijupe | 21 septembre 2008

aux USA =
AFRICAN AMERICANS
curieusement pas d'utilisation de
EUROPEAN AMERICANS = expression non utilisée !!
why ? sense ???

ARCANE


ARRIVANT ( nouvel arrivant , nouveaux arrivants )

ATTRACTION

CARREFOUR - d'idées - de cultures -
- du développement ( ex ministre socialo Nucci )
CATASTROPHE

CAUCASIEN ( soit-disant racines : origines )
CAUCASOIDE
terme svt utilisé pour ne pas dire Blanc
= politiquement correct

COLLAPSUS COLLAPSE
COLLABER

COLLABO

COLLUSION ( financière ; église-état en grèce entre politicards et moines du Mont Athos )

vesus COLLISION

CONSCIENCE CONSCIENT
CONSCIENCIEUX

CORRECT politically correct


COURT-TERME COURT-TERMISTE COURT-TERMISME
[ apparemment PAS de long-termiste !! ]

CULPABILISATION
CULPABILITE

DELIQUESCENCE ( ex : du régime MOUBARAK égypte ; un ami sénateur fait assassiner à Dubai son ex-maitresse , puis a pu au départ se réfugier en France en sympathique """ nouvel arrivant """" )

DETERIORATION

ECOCIDE écocide

FATALITé FATALITAS FATALISTE

FORMATION
FORMATEUR
FORME
FORMATER FORMATAGE ( des zidées )

GERME GERMER ( idées .... )

HOMOGENE ( pas bien pour population française )
bien pour Chinois , arabes etc... )
bien pour congrès syndical , parti politique etc.....

heterogene

HUMANITé ( fête de ) PERSONNE N' a jamais dénoncé vraiment cet abus du PCF Qui s'était attribué l ' humanité !!! Le pire parti criminel fête l 'humanité tous les ans !!!

ILLUSION

LITTéRATIE ( québec )

MACHINATION

MACHINE

MATURATION ( des idées etc... )

MEDAILLE ( Darcos !!! Bac !! débile ) / médaille rue du Bac

NATIF ( USA = NATIVE NATIVES ) ( les NOT NATIVES ne sont donc pas nés ?????? )

ORBITE mise en orbite d'un programme etc..
ou éjection ( Martinon NON NON )
ORBITAL

PLAIES ( 7 égypte .... ) PLEA PLAGUE

POSITIF POSITIVER
Je Positive , avec Carrefour.
Laicité """ positive """ kézaco ?????

PRIVé PRIVER PRIVATION PRIVATIF
PRIVATISER PRIVATISATION

RACINES 1 racines des français = pas bien pipi-caca-pas-beau
gros mot d'en parler

2 racines des "" communautés "" ou des pays étrangers
= super méga cool ; à encourager

*

ROOTS africans americans = super bien Alex HALEY
ROOTS THE SAGA OF AN AMERICAN FAMILY

REDEMPTION

SUBSTANCE
*

SUBSISTANCE ( économie de subsistance , un ton de mépris , infériorité nous était glissé , en cours de géo , par les profs de """ progrès """ républicains )

TAXES *


TERGIVERSER TERGIVERSATION *

VERBIAGE
*

VERGée 4 vergées = 1 ACRE
*

VISITE papale

*

"""" VIEILLIR JEUNE """ nouvelle illusion ??

( pourra y avoir aussi = être CON INTELLIGEMMENT ???? )

*

ENTENDU MAILLY SYNDICALISTE
"""" les Usines RENAULT FONT PARTIE DU """ modèle républicain """
quel rapport entre la République ET des bagnoles ???


OU PLUTOT SI ; ceci montre bien le type de société !!!

-
" éthique catholique nationale irlandaise "
une islamiste convertie nourrie par les irlandais a créé une histoire pour
porter le torchon en classe
ceci a été refusé au nom de

" l'éthique CATHOLIQUE NATIONALE ""

vous voyez cette expression en Fwance ??? LES HURLEMENTS D ORFRAIE
-

j'ai pas compris
FILLON a parlé , pour 2009
d' une CROISSANCE NEGATIVE !!
-

même en récéssion , le Gonze utilise encore le VERBIAGE politiquement correct de CROISSANCE !!!

Écrit par : Amédée | 21 septembre 2008

les médias ont parlé de la

VISITE papale

est-ce d'ailleurs le terme exact ( en langage religieux )

je me suis demandé

n 'était-ce pas bénédictioo ( ou autre )

merci

Écrit par : amédée | 21 septembre 2008

Ces Messieurs de la Religion nous apprennent qu'il existe un Monde visible et une Monde invisible, ce qui a pour conséquence de ranger tous les phénomènes attenants à ce voyage dans la seconde catégorie, que vous ne pouvez donc utiliser vos cinq sens et qu'il vaut mieux trouver la réponse par d'autres moyens.

Ca vous convient, comme explication ?

Écrit par : P.A.R. | 25 septembre 2008

Les commentaires sont fermés.