Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30 novembre 2008

Diversité

 

La diversité est le nouvel horizon : le nouvel et le seul. Il n’y en a plus aucun autre. Foin de la liberté, de l’égalité, de la fraternité. La diversité est comme le qu’allait-il faire dans cette galère ? ou le poumon, le poumon, le poumon, vous dis-je de Molière : le nec plus ultra, l’alpha et l’oméga, la réponse à tout, de Mme et M. Sarkozy, de Mmes Royal, Aubry, Buffet, de MM Bayrou, Sabeg, Besancenot, du CRAN, du PMF, des grandes mosquées de Paris, Créteil, Lyon, Evry, de la LCR, du PCF, du PS, etc. Littré (Dictionnaire de la langue française, 1863-77) définit la diversité comme « l’état de ce qui est divers » : de l’état, la diversité va à l’Etat. Elle est ce qui est, elle va devenir ce qui doit être. Elle est le fait, elle sera le droit. Autrement dit, faire de la diversité le nouvel horizon de la France, c’est faire de la réalité une obligation. En France seulement, surtout pas au Maroc, ni en Algérie, ni au Mali, ni en Arabie évidemment, pays à qui la diversité fait défaut et qui auraient besoin, ne serait-ce que pour prouver qu’ils ne sont pas totalement barbares, de métisser leur uniformité obligatoire d’un brin de diversité.

Dans le Trésor de la Langue française (1971-94), le sens usuel de « état de ce qui est divers » est illustré d’un extrait éloquent des Principes de géographie humaine (1921) du géographe Vidal de la Blache : « l’homme s’intéresse surtout à son semblable, et, dès qu’a commencé l’ère des pérégrinations et des voyages, c’est le spectacle des diversités sociales associé à la diversité des lieux qui a piqué son attention ». L’ère des voyages et des pérégrinations commence en 1492 avec les découvertes de nouveaux territoires, aussitôt conquis, et la constitution des empires. De fait, c’est dans les empires, quels qu’ils soient ou aient été, coloniaux ou non, que la diversité est la règle. La diversité de l’Algérie, du Maroc, de l’Egypte, de la Turquie, etc. ont été balayées, en quelques années, par de grandes politiques de purification ethnique. La Russie, qui continue tant bien que mal l’immense empire colonial tsariste, puis soviétique, a gardé de cette grandeur enfuie un peu de l’ancienne diversité de l’empire qu’elle a longtemps contrôlé. La diversité se marie à merveille à la tyrannie : tous divers, pourvu que ce soit l’échine courbe et la tête basse. La diversité est la règle, à condition qu’elle fasse allégeance. Il en allait ainsi à Vienne du temps des Habsbourg. Hitler s’accommodait de toutes les diversités, surtout de l’islamique. Le Reich pouvait être divers et varié, aux couleurs de l’arc-en-ciel, à condition qu’il fût sien et sans juif. Il est donc dans l’ordre des choses que la diversité soit le mot d’ordre de la pensée unique, de l’idéologie dominante ou des tout puissants de l’empire pub com media. Les candidats à la servitude volontaire répètent en chœur que la diversité (écrit même divers-cités : ça en jette) soit la France, à condition qu’elle soit autre que française ou chrétienne ou gréco-latine ou européenne. Ainsi va le monde.

De tous les lexicographes, les rédacteurs du Trésor de la Langue française sont les seuls à noter que le sens latin s’est maintenu en français. Certes, il est précédé de la mention vieilli : « caractère de ce qui est opposé, contradictoire ». Les synonymes en sont divergence ou opposition. Chez Maine de Biran, contrariété est le synonyme de diversité : « cette diversité ou contrariété des besoins » (1816). Une phrase du philosophe Maurice Blondel (1893) illustre ce sens vieilli : « par l’action s’entretient donc et se resserre l’unité du mécanisme vital, qui, formé d’un assemblage de parties, n’a de cohésion que par le concert idéal des fonctions ; par elle, la diversité des tendances antagonistes, sans être abolie, se fond en un accord au moins passager ». En latin, diversus, du verbe divertere (« se détourner, se séparer, divorcer, être différent »), dont dérive diversitas, est relevé dans le Dictionnaire Latin Français de Gaffiot avec deux sens : « à l’opposé d’un point » et « allant dans des directions opposées ou diverses ». Le nom diversitas a pour premier sens « divergence » ou « contradiction » et pour second sens « variété » ou « différence ». C’est ce second sens qui est relevé dans les différentes éditions du Dictionnaire de l’Académie française (1694, 1762, 1798, 1835) : « variété, différence » et illustré par les exemples : « diversité de religion, de vie, de fortune, d’objets, d’occupations, d’esprit, d’humeurs, d’opinions ; étrange, agréable diversité ; quelle diversité ! »

Est-ce pour ne pas jeter la suspicion sur la diversité et ne pas ébrécher la belle statue pittoresque et coloniale qui en est sculptée que les auteurs de dictionnaires oublient le premier sens de ce nom, le plus ancien, celui du latin, à savoir « contradiction, divergence, contrariété », sens qui est attesté en français et que relèvent les auteurs du Trésor de la langue française ? La diversité cache aussi la guerre de tous contre tous. Des religions, des coutumes, des mœurs incompatibles ou situées à l’opposé les unes des autres, qui ont été importées de très loin pour coexister artificiellement sur un territoire exigu, lequel n’est pas le canton d’un empire colonial, sont les germes de haines inexpiables et de conflits sans fin.

 

 

 

Commentaires

-------------------------------------------------------------------------

BIDASSE

------------------------------------------------------------------

BIPOLAIRE BIPOLARISATION [ VOIR SCHIZO ]
----------------------------------------------------------------

BOBARD BOB
--------------------------------------------------------------
BOURRAGE - DE CRANE - D IMPRIMANTE
[ DE DAME ??? ]
--------------------------------------------------------
BOURRIN
------------------------------------------------------------

BOVE CREUTTE
---------------------------------------------------------------
CORNAC CORNAQUER
----------------------------------------------------------------

CORPORATISTE [ REFLEXE ]

----------------------------------------------------------
CUISTRERIE [ LOGOMACHIQUE ]
-----------------------------------------------------------------

DAME [ BIEN DISPARU AVEC LE MLF ]
DAMOISELLE [ PREHITOIRE ??? ]
sans citer Damoiseau
------------------------------------------------------------------
DEMORALISATION DEMORALISATEUR
-------------------------------------------------------------
DER [ DER DES DER ]
-----------------------------------------------------------------

DIVORCE
-----------------------------------------------------------------
DOPER DOPAGE
-----------------------------------------------------------------------
EMANCIPER EMANCIPATION [ FEMMES NOIRS ]
[ JAMAIS DES HOMMES BLANCS ]
---------------------------------------------------------------------

ESCAMOTAGE [ MENTAL
----------------------------------------------------------------
FILIALE FILIAL FILIALISATION
----------------------------------------------------------------
HEROISATION
-----------------------------------------------------

HISTORIOGRAPHIE HISTORIOGRAPHIE
-------------------------------------------------
IMPREGNATION IDEOLOGIQUE
IMPREGNATION [ KONRAD LORENZ ]
-------------------------------------------------------------------
INERTIE [ MOMENT D ]
---------------------------------------------------------------

LOGOMACHIE LOGOMACHISME
-----------------------------------------------------------------------

MARMITAGE
------------------------------------------------------

MUTIN MUTINERIE
[ LA DISCIPLINE ETAIT LA FORCE DES ARMEES ]

en démagogue , le chef actuel carla-bruno-séguelesque
prend fait & cause pour des mutins anciens .
( même si on les comprend , il continue fidéle
Iznogoud de son maitre Chirac , en repentance
contredisant les chefs victorieux de 14-18

et ridiculisant un peu ceux qui ne se rebellèrent pas
-----------------------------------------------------
POILU lu dans un guide vert Michelin !!!!
( super politically é commercially correct )
""" des poilus de toutes nationalités """"

Or , par définition LE POILU était un soldat franchouillard .

Dans le guide vert " européen ", les hommes de la Wehrmacht deviennent
des poilus , ainsi que les tommies etc...-


--------------------------------------

RECTIFICATION
-------------------------------------------------
REMANENT REMANENCE

---------------------------------------------------------------------------
RETICENCE
--------------------------------------------------------------------------

SCHIZO SCHIZOPHRENIE [ ECONOMIQUE SOCIALE...]
----------------------------------------------------------------------

SOLACIER
SOLACié

[ QUANTUM OF SOLACE ]
--------------------------------------------------------------
SOKEMAN SOKEMANERIE
------------------------------------------
SOPHISTICATION
--------------------------------------------------------------------

STRAPONTIN [ SYMBOLIQUE ]
-----------------------------------------------------------------
SURVIVALISME SURVIVALISTE
------------------------------------------------------------------------
TEMERITE
--------------------------------------------------------------

TROUPIER [ MOT EN DISPARITION ??? ]
TROUPIER DE LA DER DES DER
COMIQUE TROUPIER
LES BIDASSES ACTUELS ONT PAS L AIR DE TROP SE MARRER

-----------------------------------------------------
VENTILATION [ SOCIALE ]
------------------------------------------------------------

VILAIN
VILENIE
----------------------------------------------------

VILLENAGE

VILLEYNAGE

-----------------------------------------------------------

VIRULENCE [ PRESSE ]
---------------------------------------------------------------------------

Écrit par : amédée | 30 novembre 2008

Thomas Hobbes & son "bellum omnium contra omnes"

in "De Cive":
"Ostendo primo conditionem hominum extra societatem civilem (quam conditionem appellare liceat statum naturae) aliam non esse quam bellum omnium contra omnes; atque in eo bello jus esse omnibus in omnia."
(Traduction: "Je montre d’abord que l’état des hommes sans société civile (quel état peut être nommé l’état naturel) est rien sauf une guerre de tous contre tous; et que, dans cet état, tous ont le droit de toutes choses.")

in "Leviathan":
"Hereby it is manifest, that during the time men live without a common Power to keep them all in awe, they are in that Condition which is called Warre; and such warre, as is of every man, against every man. [...] In such a condition there is no place for Industry; because the fruit thereof is uncertain: and consequently no Culture of the Earth; no Navigation, nor use of the commodities that may be imported by Sea; no commodious Building; no Instruments of moving, and removing as require much force; no Knowledge of the face of the Earth; no account of Time; no Arts; no Letters; no Society, and which is worst of all, continuall feare, and danger of violent death; And the life of Man, solitary, poore, nasty, brutish, and short."
(Traduction: "On constate ici que, aussi longtemps que les hommes vivent sans un pouvoir commun pour les maintenir tous dans le banissement, ils se trouvent dans l'état qu'on appelle guerre; et qu'aussi cela se tient en une guerre de tous les hommes contre tous les hommes [...]. Dans une telle situation il n'y a pas de place pour une activité humaine; car les fruits qu'il pourrait récolter, sont incertains: et par conséquent, il n'y a là aucune économie rurale, aucune navigation, aucune utilisation des objets de luxe qui doivent être introduits de l'extérieur; pas de bâtiments commodes; pas de machines, avec lesquelles de plus grands frets peuvent être déplacés; pas de savoir sur la forme de la terre; pas d'historiographie ; pas d'inventions humaines; pas de sciences; pas de société, et le pire, une crainte continuelle et le danger de mort violente; et l'homme mène une existence solitaire, misérable, difficile, sauvage et brève.")

Source: Wikipedia

Écrit par : P.A.R. | 01 décembre 2008

Les commentaires sont fermés.