Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23 décembre 2008

Vindicatif

 

 

Dérivé savant du latin vindicare, ayant le sens de « revendiquer en justice ; réclamer ; venger ; punir », l’adjectif vindicatif est attesté à la fin du XIVe siècle au sens de « qui aime à se venger » (en parlant d’une personne) et au début du XVIe siècle au sens « d’inspiré par le désir de vengeance » (en parlant de sentiments ou d’attitudes : « fureur vindicative »). Au milieu du XVIIe siècle, chez Guez de Balzac, la justice est dite vindicative, quand elle « punit les crimes ».

Les auteurs de dictionnaires exposent ces sens : « qui aime la vengeance, qui est porté à la vengeance », homme vindicatif, femme vindicative, esprit emporté, vindicatif et justice vindicative, « celle qui punit les crimes, à la différence de la commutative et de la distributive » (Dictionnaire de l’Académie française, 1694, 1762, 1798, 1832-35). A compter de la quatrième édition (1762), les académiciens précisent que cet adjectif « se prend toujours en mauvaise part » (1798, 1832-35, 1932-35), ce que ne notent ni Féraud (Dictionnaire critique de la langue française, 1788) ni Littré (Dictionnaire de la langue française, 1863-77). Ce mot ne leur semble pas péjoratif, ni porter sur ce qu’il qualifie de jugements méprisants, sans doute parce que leur système de valeurs – là où s’enracinent les jugements – est différent de celui des académiciens, du moins sur la question du désir de vengeance, Féraud se contentant de critiquer la prédication de vindicatif à la justice : « L’Académie met aussi la Justice vindicative, sans dire à quel style appartient cette expression. Elle est tout au plus bonne au Palais et dans les livres de Droit. C’est un abus du terme. La Justice est la vengeresse des crimes ; mais elle n’est pas, ou ne doit pas être vindicative ». Or, dans l’esprit de Jean-Louis Guez de Balzac, elle ne l’est que par opposition aux deux autres formes de justice : commutative et distributive.

Littré ne porte pas de jugement sur vindicatif : il se contente de distinguer les deux sens de cet adjectif suivant qu’il qualifie une personne (« qui est enclin à la vengeance ; qui est désireux de se venger ») ou des choses (« fierté vindicative », « justice vindicative »), ce que font aussi les rédacteurs du Trésor de la langue française (1971-94) : « en parlant d’une personne, qui est rancunier, qui est animé par le désir de vengeance » et « en parlant d’un trait de caractère, du comportement d’une personne, qui dénote de la hargne, un désir de vengeance » (air, coup d’œil, ton, colère, jalousie, parole, caractère, provocation). L’article de ces deux dictionnaires est sommaire : les exemples sont peu nombreux. Tout laisse accroire que le désir de vengeance se fait rare ou qu’il n’anime plus que quelques individus. Or, la réalité dément les dictionnaires. Jamais on n’a entendu autant d’appels à se venger ou à venger ses propres « martyrs » (ou chahid) en tuant le plus grand nombre possible d’innocents ou de désirs de venger de prétendues humiliations en s’attaquant à la France, à l’Europe, aux chrétiens ou à « l’Occident » qu’en ce début de millénaire. Jamais la justice expéditive rendue ici ou là dans le monde n’a mieux mérité qu’aujourd’hui le qualificatif de vindicatif. Le fond de l’air n’est plus frais, sans doute à la suite de l’élévation des températures moyennes, il est vindicatif.

 

 

 

Commentaires

Cela ne serait rien sans ce syndrome du "sanglot de l'homme blanc", qui ajoute au Jihad un élément de suicide collectif (que l'on attribue à tort au Lemming) propre à réguler l'Homo Europeansis de façon efficace.

Écrit par : P.A.R. | 23 décembre 2008

VINDICATIF

" quérulent processif" ????

---------------

avant Noel
1 NATIF NATIVITé

2 # Avec NATAL [ non la province abandonnée )
Natalité

-----------------------------------------


3 CARAMBOUILLE

4 BRIMBORION

Écrit par : AH mais Dédé | 23 décembre 2008

âme aidée,

sans vouloir paraître vindicatif (cattivo ?), si votre liste ne figure pas sur la liste des listes, c'est qu'il ne s'agit pas d'une vraie liste mais d'un ersatz, d'une lumpenliste, voire même d'une 伪清单:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_listes

Écrit par : P.A.R. | 24 décembre 2008

Les commentaires sont fermés.