Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12 janvier 2009

Intermission

 

Emprunté du latin intermissio, nom qui est traduit dans le Dictionnaire latin français de M. Gaffiot par « discontinuité, interruption, suspension, relâche », intermission est attesté dans la seconde moitié du XIVe siècle au sens « d’interruption » (sans intermission « sans interruption ») et il est relevé par Richelet dans son Dictionnaire (1680) comme terme de médecine (intermission de fièvre).

Les académiciens, de 1694 à 1878, le définissent par les deux mêmes synonymes : « interruption, discontinuation » et en illustrent le sens des mêmes exemples, tirés de la médecine (La fièvre lui a duré trente heures sans intermission, il y a eu quelque légère intermission à son mal) ou de la vie quotidienne (il travaille sans intermission). A la différence des académiciens, Féraud (Dictionnaire critique de la langue française, 1788) délimite les emplois d’intermission, d’intermittence et d’intermittent, qui « expriment tous trois, interruption, discontinuation : mais le premier est du langage commun (il travaille sans intermission ; la fièvre lui a duré trois jours sans intermission) et les deux autres ne se disent que du pouls et de la fièvre (pouls intermittent, fièvre intermittente, l’intermittence du pouls, de la fièvre) ». Or, en dix ans, si l’on compare le dictionnaire de Féraud, publié en 1788, à la cinquième édition du Dictionnaire de l’Académie française, publiée en 1798, la situation a changé. L’exemple du langage commun, « il travaille sans intermission », n’est plus cité par les académiciens et dans la sixième édition de leur Dictionnaire, en 1832-35, ceux-ci précisent qu’on emploie ce mot « surtout en termes de médecine » : du « langage commun », il a basculé dans une langue de spécialité, celle de la médecine. Dans la huitième édition (1932-35), son emploi est jugé encore plus restreint : « terme didactique ; synonyme d’intermittence, il est moins employé que celui-ci ». Autrement dit, en un peu plus d’un siècle, l’état de choses décrit par Féraud a été complètement inversé : intermittence et intermission se sont échangé leur emploi.

Littré, pour sa part, dans son Dictionnaire de la langue française (1863-77), ne note rien de ce que les académiciens ont remarqué. Il distingue deux emplois : celui du langage commun (« action de mettre un intervalle, une discontinuation ») et celui de la médecine (« intervalle qui sépare les accès d’une affection intermittente »). Il est vrai que les écrivains ont employé intermission sans interruption jusqu’au XIXe siècle : Littré cite des extraits de Calvin, d’Aubigné (« la succession personnelle de tous les papes jusqu’à ce temps sans intermission quelconque »), Balzac (Jean-François Guez de Balzac), de Fénelon, de Chateaubriand (« la tristesse est le relâchement de la douleur, sorte d’intermission de la fièvre de l’âme qui conduit à la guérison ou à la mort »). Les rédacteurs du Trésor de la langue française (1971-94) suivent la leçon des académiciens. Ils tiennent intermission au sens « d’action de s’interrompre ou d’interrompre une chose commencée » et de « résultat de cette action » pour vieux et peu usité, bien qu’au XXe siècle, un écrivain (Arnoux) l’ait employé en 1919 : « sonne sans délai et sans intermission », et ils relèguent le mot dans la langue de la médecine (« intervalle entre deux accès de certaines affections et en particulier entre deux accès de fièvre »), ayant pour synonymes courants intermittence, relâche, répit, alors que les académiciens, dans la neuvième édition, en cours de publication, de leur Dictionnaire, en réduisent encore plus le domaine d’emploi : c’est, en médecine, le synonyme vieilli d’intermittence.

Voilà comment en un siècle les lexicographes ont constaté la mort lente d’un vieux mot.

 

 

Commentaires

Ai-je bien compris (j'ai lu en diagonale car j'ai un boulot fou) ?un intermittent du spectacle est donc une personne qui ne fait rien entre deux manifestations ?

Écrit par : P.A.R. | 12 janvier 2009

Oui, ce doit être ça.

Écrit par : Arouet Le Jeune | 12 janvier 2009

Sans nouvelle de lui depuis quatre jours, je vous suggère d'envoyer une colonne de secours vers les confins lorrains à la recherche de Monsieur Amédée.
Si on attend le dégel...

Écrit par : P.A.R. | 12 janvier 2009

----------------------------

Merci Mr PAR pour vos inquiétudes
-
absent du NET quelques jours , j'ai aussi pensé à vous !

Pour rendez-vous familial avec un fils ,j'ai " du " aller samedi en Alsace
quittant un coin de Lorraine Samedi ( -12° à 8h )
temps magnifique , ciel totalement bleu

-
on se fait très vite à ce temps sec et sans grand vent !

col du Bonhomme , passage des Vosges
Vallée du Kaysersberg , Lapoutroie ..

Arrivée à Colombarius

-
toujours vers - 10 , -11°
revu avec plaisir la Lauch , le Koifhus , la maison des têtes et Saint-Martin
mes souvenirs de 2006 étaient intacts

visite muséale au chaud à " Sous les tilleuls"

magnifique RETABLE de Maitre Mathis fabuleux musée

Dimanche :
-
revu cette belle statue de gustave Hirn , le château d'eau , la statue de Bartholdi
pas eu le temps de revoir le Schwendi !
Saint-Hippolyte ,
Le Haut-Koenigsbourg , magnifiques site et restauration Wilhelminienne .
-
n'y a t-il pas eu eu perte pour l'Alsace de ne plus être dirigée par Guillaume ,
mais par les francs-maquereaux ??? en place à Paris ?
de quoi s'interroger .
-------------------
parti d'un moins 12° à Colombier ( ou Colmar )

finalement + 4° ( au soleil ) , au sommet ( beaucoup moins à l 'ombre )

départ , passage dans le val d'argent , col de Sainte-Marie

arrêt chez Saint-Déodat
--------------------------------

Hier , Lundi , retour
Arrêt , visite chez Nico ( le bon , pas l'autre ! )
à Saint-Nicolas-de-Port : belle basilique à l 'intérieur
façades exterieures lamentables d'abandon , de saleté

Champagne,Barrois , Picardie , puis retour à min terri
-------------------------------------------------------------------

ABBATIAT
---------------------------------------------------------------------------

ARAGNE [ L UNIVERSELLE ]
remplacée par HYPER-PRESIDENT
---------------------------------------------------------------------------------------
AUMôNE ( remplacée par RMI RSA HIRSCH ......)
AUMôNERIE
---------------------------------------------------------------------------------

BEBEFICES [ ECCLESIASTIQUES # BANCAIRES ]
---------------------------------------------------------------------------------------------------
DEPLORER DEPLORATION LA DEPLORATION DU CHRIST
---------------------------------------------------------------------------------------------
DESCENTE
--------------------------------------------------------------------------------------
DEVANCIER
--------------------------------------------------------------------------------------
DILECTION
----------------------------------------------------------------------------------
EXIL [ LES EXILS ]
-----------------------------------------------------------------------------------------
FANIL
------------------------------------------------------------------------------
FILLETTE [ CAGE DE FER DEL ARAGNE )
-------------------------------------------------------------------------------------
GROUIN
--------------------------------------------------------------------------------------
GUEUX
--------------------------------------------------------------------------------------------------
INCROYANCE
---------------------------------------------------------------------------------
INSOUMIS
------------------------------------------------------------------------------------------------
JOUVENCEL [ GUILLAUME DE SAINT-PAIR LE MOINE JOUVENCEL ]
-------------------------------------------------------------------------------------------------
MIQUELOT
------------------------------------------------------------------------------

PASTOUREAU
------------------------------------------------------------------------
PRAGMATIQUE [la p.... SANCTION DE BOURGES )
-----------------------------------------------------------------------------------------
PROVISEUR [ SOUVENANCE PERSO =TAYAU Y A LE PROTO }
---------------------------------------------

SACRALITé
---------------------------------------------------
SECULARISATION
--------------------------------------------------------
SCHISME
---------------------------------------
SOUVENANCE
------------------------------------

Écrit par : Amédée | 13 janvier 2009

Ah, Monsieur Amédée, les larmes me viennent en vous lisant.
La Lauch, le quartier des maraîchers avec ses effluves de ciboulette, les poules d'eau, le lavoir public à droite du petit pont au bout de la rue des Nénuphars, mes tirs de carabine sur les cabanes et autres remises squattées par les clochards, la chasse à vélo aux chats dans le jardin de ma tante.
Je pense ne pas pouvoir me relever de cette attaque de nostalgie....

Écrit par : P.A.R. | 13 janvier 2009

Les commentaires sont fermés.