Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20 avril 2009

Décence

George Orwell ou, plus exactement, les traducteurs et les commentateurs de son œuvre, dont J-Cl Michéa, ont furieusement contribué au succès actuel de la notion (ou du terme) de « décence » ou de « décence ordinaire » ou de « décence commune », tous mots qui traduisent l’expression, chère à Orxell, de common decency. S’il est un mot français qui a toujours eu, depuis six siècles (il est attesté au XIVe siècle), un sens clair – et généralement un seul sens -, c’est le nom décence, emprunté du latin decentia, traduit dans le Dictionnaire latin français par « convenance » et dérivé de decens, « convenable, séant, décent, bienséant ». Autrement dit, pendant vingt-siècles, du latin classique au français actuel, que ce soit sous la forme decentia, descence ou décence, le mot a conservé le même sens et a désigné, dans la morale humaine, une même « valeur » - ce à quoi les hommes, quelque religion qu’ils aient professée, accordent ou ont accordé du prix.

De la première édition (1694) à la quatrième édition (1762) du Dictionnaire de l’Académie française, il est ainsi défini : « Bienséance, honnêteté extérieure » (exemples : Il n’est pas de la décence de faire telle chose ; cela n'est pas dans la décence). En 1798 (cinquième édition), la définition est un peu plus ample (« bienséance, honnêteté extérieure, convenance avec les lieux, les temps et les personnes »), mais les exemples sont identiques. Ce qui est nouveau, c’est l’idée que les formes de la décence s’adaptent « aux lieux, aux temps, aux personnes » ; elles ne sont pas éternellement les mêmes, mais elles changent suivant les climats, les siècles et même en fonction des personnes ; autrement dit, elles sont relatives. Les académiciens reprennent cette idée dans la sixième édition (1832-35) : « honnêteté extérieure ; bienséance qu'on doit observer quant aux lieux, aux temps et aux personnes » (mêmes exemples que dans les éditions antérieures), et ils distinguent le principe de l’application qui en est fait dans la société : « il se dit, particulièrement, de la bienséance en ce qui concerne la pudeur » (exemples : avoir un maintien plein de décence ; mettre de la décence dans ses expressions ; cette femme est toujours vêtue avec beaucoup de décence ; garder la décence).

Chez Littré (Dictionnaire de la langue française, 1863-77), la relativité de la décence est amplifiée, signe que Littré a conscience que tous les hommes n’accordent pas le même prix à la décence ou aux mêmes formes de décence et que cette valeur peut ne pas être uniforme à une époque donnée : « honnêteté qu’on doit garder dans les actions, les discours, les habits, la contenance, etc. et dont la règle est prise non seulement des préceptes de la morale, mais encore de l’âge, de la condition, du caractère dont on est, du temps et du lieu où l’on se trouve, des personnes avec lesquelles on vit ». Est cité un extrait du Siècle de Louis XIV, dans lequel Voltaire tient les femmes pour les principaux promoteurs de cette valeur : « la décence, dont on fut redevable principalement aux femmes qui rassemblèrent la société chez elles, rendit les esprits plus agréables, et la lecture les rendit à la longue plus solides ». La décence s’observe aussi, selon Littré, dans les façons de parler et les manières de faire : « honnêteté dans le langage, les manières, en ce qui concerne la pudeur » (exemple : « il a une grande décence dans ses expressions et dans son extérieur »). Enfin, le mot aurait un sens affaibli et signifierait aussi « façon convenable », comme chez Voltaire : « il voulait que tous les curés eussent un nombre de quarante écus suffisant pour les faire vivre avec décence ».

Comme il le fait parfois pour distinguer des synonymes ou des mots de sens proche, Littré distingue la décence de la bienséance et de la convenance : « La décence désigne ce qui est honorable ; la bienséance, ce qui sied bien ; la convenance, ce qui convient. Quand on pèche contre la décence, on commet une action qui mérite un blâme moral ; quand on pèche contre la bienséance ou la convenance, on commet une action qui mérite un blâme moins grave et qui ne porte pas sur la moralité. La distinction entre la bienséance et la convenance est plus subtile ; pourtant elle est indiquée par l’étymologie. Bienséance dit plus que convenance ; s’il est bienséant de faire une chose, cela implique qu’il est convenable de la faire ; mais s’il est convenable de faire une chose, cela n’implique pas qu’elle soit bienséante ; il y a dans bienséant le mot bien qui n’est pas dans convenable. Les convenances n’exigent pas tout ce qu’exigent les bienséances. Une femme est habillée avec décence quand elle l’est sans immodestie ; avec bienséance, lorsqu’elle l’est comme l’exige la circonstance où elle doit figurer ; avec convenance, lorsqu’il n’y a rien qui choque dans son habillement ». Que retenir de cela ? Pas grand-chose, sinon que Littré, quand il abandonne le terrain de la langue, est un professeur de vertu hors pair : un vrai positiviste en somme.

Dès le XVIIIe siècle, le mot a un sens solidement établi ; les auteurs de dictionnaires du XXe siècle ne font que répéter les définitions de leurs prédécesseurs : Dictionnaire de l’Académie française (1932-35 : « Bienséance en ce qui concerne les lieux, les temps et les personnes » ; « il se dit, particulièrement, de la bienséance en ce qui concerne les bonnes mœurs ») ; Trésor de la langue française (1971-94 : « réserve et mesure dans le comportement » ; « spécialement, respect des normes morales et des convenances, notamment en matière sexuelle, dans la tenue, les actes et les paroles ») ; Dictionnaire de l’Académie française (neuvième édition, en cours de publication) : « bienséance, respect des convenances, retenue dans la conduite et le maintien » ; « bienséance dans le domaine des mœurs ; pudeur ». En anglais, decency a le même sens que décence : “the quality of being decent (right and suitable; respectful ; modest, not likely to shock or embarrass others); (regard for the) general opinion as to what is decent” (Oxford Advanced Learner’s Dictionary of Current English, 1974).

De fait, il n’est pas de mot ou de concept plus conservateur que décence, lequel est resté le même, en dépit des bouleversements sociaux, politiques, humains, linguistiques, artistiques, etc. de tout ordre et d’ampleur sans précédent, qui ont affecté Rome, l’empire romain, la Gaule romanisée, le monde franc, la France, l’Ancien Régime, la République, etc. pendant vingt-cinq siècles. Si on devait choisir un emblème de la pérennité a-historique, c’est pour décence qu’il faudrait opter. La common decency, chère à Orwell et à tous ceux qui font connaître son œuvre et sa pensée, n’est en rien différente de la « bienséance » ou de « l’honnêteté extérieure » des académiciens en 1694, de la descence du XIVe siècle ou de la decentia de Cicéron. C’est quelque chose (une valeur, une façon de se tenir à table, des manières de société, des façons de parler, etc.) qui va de soi et que les hommes inculquent à leurs enfants dès leur plus jeune âge. Orwell, on le sait sans doute, et ses commentateurs les plus fervents (Michéa) ont été des marxistes léninistes convaincus, tendance trotskiste, et ils le sont restés jusqu’à leur mort. Orwell assume tout du marxisme léninisme trotskisme, sauf les crimes que Staline a commis contre les communistes : le coup d’Etat d’octobre 1917 le fait tomber en pâmoison ; il admire l’extermination des « insectes nuisibles » (politique de Lénine et de Trotski) ; il approuve le génocide ukrainien (1932-33) ; il a été en Espagne, pendant la guerre civile, dans le « bon » camp, etc. Or, c’est ce « penseur » qui exhume la décence ordinaire ou commune, celle qui est connue de tous depuis la nuit des temps, des placards du vieux bon sens humain, bourgeois et vaguement religieux, où elle était reléguée, pour en faire un « concept moderne » ou pour délimiter le nouvel horizon politique, moral, social. Non, on ne rêve pas. Les marxistes léninistes, après avoir fait la lutte des classes, approuvé la dictature du prolétariat, rêvé de mettre tous les bourgeois, tous les curés, tous les professeurs de morale, tous les soldats, tous les paysans, tous les ouvriers, etc. à la lanterne ou de les enfermer au Goulag, reviennent à la décence – c’est-à-dire à ce dont ils manquent le plus et qui leur a toujours fait défaut. Il faut vraiment que le marxisme léninisme ne soit plus qu’une épave ballottée par les courants pour qu’il s’agrippe à des banches aussi pourries, dans l’espoir illusoire, sans doute, d’éviter la noyade inéluctable. Le plus comique de l’affaire n’est pas le retour à la décence, mais le retour à la décence pure, absolue, éternelle, celle d’avant le relativisme des Lumières, celle d’avant la cinquième édition (1798) du Dictionnaire de l’Académie française, celle qui est valable en tout lieu, à tout moment, pour qui que ce soit, sans tenir compte, ni des réalités humaines, ni des contingences sociales, ni de l’histoire. Il faut vraiment être tombé bien bas pour aspirer au retour impossible de ce que l’on a extirpé de l’humanité pendant plus d’un siècle. Il faut être vraiment indécemment vil ou sans que soit fixée la moindre borne à sa propre indécence pour ressusciter avec la bonne conscience de M. Prudhomme ce que l’on a détruit avec la bonne conscience de MM Marx, Lénine et Trotski.

 


Commentaires

C'est sans doute aussi par décence ordinaire que Robert Brasillach a été fusillé. Si l'on a utilisé les grands moyens pour se débarrasser d'un idiot, il a fallu compter sur la maladie pour dégager le monde d'un taré comme Orwell.

Écrit par : P.A.R. | 20 avril 2009

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------
" Actif , réactif , voire hyperactif "
( Qui vous savez )
----------------------------------------------------------------------------------

adulation
-------------------------------------------------------------------------
Agenouillement
------------------------------------------------------------
Alternance
----------------------------------------------------------
Ankou
---------------------------------------
argumentaire
-----------------------------------------------------------
Attractivité ( de sa plastique )
-----------------------------------------
becquée ( venir chercher ) ( déput, journaleux )
-----------------------------------------------------
BISQUINE
--------------------------------------------------------
Bluff bluffer
----------------------------------------------
boomerang
-------------------------------------------------------------
Canal ( historique )
------------------------------------------------------
Canaliser ( instincts , etc... tout ... )
--------------------------------------------------------------
capenoule
---------------------------------------------------------------
carabistoulle
-----------------------------------------------------------------
Cavale
--------------------------------------------------------
chaisière
------------------------------------------------------------
clash
--------------------------------------------------
Cochonner
---------------------------------------------------------------
Conjoncturel
----------------------------------------------------------
Cramer ( le lycée )
----------------------------------------------------------------
crin-crin
-------------------------------------------------------------------------
Critères ( de nationalité )
--------------------------------------------------------------------
Criticable Critiquable
------------------------------------------------------------------
CELLULE un des grands mots ( fait scientifique )
-------------------------------------------------------------------
Chamboule-tout
----------------------------------------------------------------
Colbertisme ( date apparition ??? )
------------------------------------------------------------
contrecarrer
-----------------------------------------------------------
Copinage
-------------------------------------------------------------
Couleur ( homme de .. ) ( excluant donc d'avoir une couleur
les européens )
permet de ne pas dire LA couleur concernée par la description
Chinois , Mandchou, Papou = quels rapports entre eux ??
--------------------------------------------------------------------
crédo
--------------------------------------------------------------
Déchaîner
--------------------------------------------------------------
Doxa
-------------------------------------------
drastiquement
--------------------------------------------------------------
discrimination ( à l 'embauche = i.e embaucher un français en France , acte devenu quasi-criminel et souvent poursuivi et condamné HALDE etc.... )
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

échafaud
------------------------------------------------------------------------------------------
édicter
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Enchaînement [ déchaîner )
---------------------------------------------------------------
endiguer
-------------------------------------------------------------
enfumage
-----------------------------------------------------------------
ESSART essarter
--------------------------------------------------------------
ESSARTIER essarteur
---------------------------------------------------------------
Expertise
-----------------------------------------------------------
Exutoire
------------------------------------------
flambeur
----------------------------------------------------
fustiger
---------------------------------------------------------------------------
GENTRY
-----------------------------------------------------------------------
Geste
--------------------------------------------------------------------
Gibet ( de Montfaucon )
-------------------------------------------------------------------------------
Giron
----------------------------------------------------------------------------
gourbi
-------------------------------------------------------------

HITE ( une )
----------------------------------------------------------
HURLUBERLU
-------------------------------------------------------------------
hypocauste
-------------------------------------------------------------
Immortaliser
-------------------------------------------------
Impétrant Impétrer???
-----------------------------------------------------
INCUBE
------------------------------------------------------
INCULTURE
------------------------------------------------------------
INTERIM / INTERIMAIRE
------------------------------------------------------------
INTERMEDIAIRE ( un )
-------------------------------------------------------------------------
Internement
------------------------------------
Junioriste
--------------------------------------------------------------------
KARMA
---------------------------------------------------------------
leadership
-----------------------------------------------------------------
LIBELLE
--------------------------------------------------------
Manière / Manières ------------------------------
Livre des manières ( étienne De Fougères )
Maniéré
--------------------------------------------------------------------
Marchander / Marchandage
-------------------------------------------------------
maximiser
-------------------------------------------
Microcosme
-------------------------------------------------------
mouchard
----------------------------------------------------
Nombriliste
------------------------------------------------------------
NULLARD ( les journalistes sont des nullards , ils faut les écraser
Pdt Sarkoncis
-------------------------------------------------------------------
optimiseur
--------------------------------------------------------------
paramétrer
-------------------------------------------------------------
PARDON ( un )
--------------------------------------------------------------------
Partial # Impartial
-----------------------------------------------------------------
patelin
----------------------------------------------------------------
pavaner
----------------------------------------------------------------
piston
------------------------------------------------------------
PISTONNER
( Fabius / famille LYON-CAEN , devenue " Fabius" )

http://www.rue89.com/2009/04/15/fabius-et-proglio-ecartent-un-empecheur-de-pistonner-en-rond
-------------------------------------------------------------
Placitre
------------------------------------------------------------------
pluralité
------------------------------------------------------------------
Portage ( salarial )
---------------------------------------------------------
Potence ( gibet ) Potence , pluripotence ( cellules ) pluripotent
------------------------------------------
( # puissant ,puissance )
------------------------------------------------------
populacier
-------------------------------------------------
potiche ( carla ?? )
---------------------------------------------------
Prévoyance
-----------------------------------------------------------------
PRODUCTIVISTE
------------------------------------------------------------
anti-productiviste
---------------------------------------------------
Rajeunissement
------------------------------------------------------------------
Récidiviste
----------------------------------------------------------------
Recommandation ( forcément COLLEGIALE )
--------------------------------------------------------
Rééquilibrage
------------------------------------------------------------
régenter
----------------------------------------------------------
Renâcler
-----------------------------------------------------------------
Score
-------------------------------------------------------------------------------
Segmentant ( adj )
------------------------------------------------------------------------------------
Séquestre
---------------------------------------------------------------------------
Séquestration / Séquestrer
--------------------------------------------------------
simulacre ( Grenelle Sarkozien )
------------------------------------------------------------------
Spoliation
-------------------------------------------------------------

SUBVENTION = un des grands Mots/ Maux
Il n'y a PAS de SURvention !!!!
Warum ?
ni de simple VENTION !
--------------------------------------------------------------------
SUCCUBE
suffrage
---------------------------------------------------------------------------
suffragette

Tabarouette
-----------------------------------------------------------
TRANSCRIRE TRANSCRIPTION
---------------------------------------------------------------------------

TRANSITION ( faciliter la )
-----------------------------------------------------------
trouble-fête
---------------------------------------------------------------
vampiriser
----------------------------------------------------------------
Vibration
---------------------------------------------------------
Viveur
-------------------------------------------------
Volontarisme ( façon discrimination """ positive""" ; pour qui ? )

-------------------------------------------------------
Zonage

------------------------------------------

Écrit par : AA | 20 avril 2009

Les Mandchous sont des nomades qui ont envahi la Chine, tout comme les Mongols avant eux. Tandis que les Papous sont des Papous et ne veulent pas qu'on vienne les embêter, sinon ils vous passent à la broche. Voilà la distinction fondamentale. Maintenant, les Chinois étant des gens plutôt placides, il ne leur serait jamais venu à l'idée de passer les Mandchous à la broche (même s'il leur arrive de manger chiens, chats ou serpents). Est-ce que c'est plus clair ?

Écrit par : P.A.R. | 21 avril 2009

Les commentaires sont fermés.