Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01 mai 2009

Compétition



 

 

Encore un mot qui fleure bon la modernité. Attesté en 1759, au sens de « rivalité », dans un ouvrage de Targe (Traduction de l’Histoire d’Angleterre de Smolett), il est emprunté de l’anglais competition (1608 : « rivalité, compétition »), en usage dans la langue du commerce et de la politique (il est emprunté du latin competitio, lequel, dans le Dictionnaire latin français de Félix Gaffiot, a trois sens : « accord », « compétition en justice », « candidature rivale »), alors que l’équivalent usuel de competition dans la langue des sports est challenge. Dans la langue française du XVIe siècle, le mot qui exprimait le sens de « compétition » (« rivalité »), est compétence, comme l’attestent ces emplois : « les Romains et les Grecs tenaient pour lors entre eux grandes compétences et altercations » ; « le siège ordinaire de l’Empereur fut transporté dans la ville de Constantinople, à l’occasion de quoi elle commença à venir en compétence de grandeur et puissance terrienne avec celle de Rome » ; « que dirons-nous des capucins, lesquels semblent vouloir entrer en compétence avec les jésuites ?» ; « les canonistes sont en compétence avec nos maîtres de théologie pour la préséance ».

Attesté en 1759, compétition entre en 1842 dans un ouvrage de M. Barré : le Complément du Dictionnaire de d’Académie française, où il est glosé de deux manières distinctes : terme d’ancienne jurisprudence, il a pour sens « compétence » et « connaissance d’une affaire » ; et, comme terme « moderne », c’est un néologisme, qui signifie « brigue commune », « rivalité ». Littré, dans son Dictionnaire de la langue française (1863-77), ne relève que le second de ces sens qu’il glose ainsi : « prétention rivale », sans l’illustrer d’un exemple et en y donnant, à tort, une étymologie latine : competitio, alors que le mot est un emprunt de l’anglais. Dans la septième édition du Dictionnaire de l’Académie française (1878), le sens « rivalité, prétentions rivales » est illustré d’un exemple tiré de la politique internationale : L’Europe était troublée par les compétitions de ces deux États, le même que celui de la huitième édition (1932-35 : « action par laquelle on se porte compétiteur (sic) : L’Europe était troublée par les compétitions de ces deux États »).

Emprunté de l’anglais, en usage dans le commerce et la politique, terme de droit, l’assomption de compétition au firmament de la NLF, où il est un précipité de la modernité, se fait par l’école, l’économie et surtout le sport. De fait, dans les dictionnaires du XXe siècle, les articles consacrés à ce mot se font de plus en plus longs. Dans les septième et huitième éditions du Dictionnaire de l’Académie française (1878-79 et 1932-35), un synonyme suffisait pour en expédier le sens : « rivalité ». Dans la neuvième édition, en cours de publication, de ce même dictionnaire, quatre sens sont distingués : « rivalité entre des personnes ou des groupes de personnes en vue d’obtenir une dignité, une charge, une fonction et, par extension, un avantage » ; « par analogie, concurrence » ; « (sports), action de participer à des épreuves sportives » ; « par métonymie, épreuve où est mis en jeu un titre, un trophée ». De ce point de vue, l’article compétition du Trésor de la langue française (1971-94), plus ample que celui de l’Académie française, révèle, avec plus d’éloquence encore, s’il en était besoin, l’essence de la modernité : « lutte, rivalité simultanée de plusieurs personnes ou groupes de personnes dans la poursuite d’un même but » (extraits de Mme de Beauvoir, 1958 : « en latin (...) la compétition avec les élèves de Première me tenait en haleine », et de Van der Meersch, 1935 : « la curée commençait, la course aux décorations, à la puissance, à la gloire, une compétition féroce où les faibles et les dignes étaient impitoyablement piétinés ») ; (en écologie et en biochimie) « interaction concurrente entre deux ou plusieurs corps ou organismes vivants pour l’accaparement des ressources d’un milieu donné » (extrait de Gide, 1949 : « Darwin donne une peinture saisissante de ce champ de bataille qu’est le moindre lopin de terre où tout ce qui vit entre nécessairement en compétition et lutte férocement, désespérément pour la vie, lutte pour la volupté, pour l’amour ; dans le monde végétal, les plus forts et les mieux doués supplantent et étranglent les faibles, leur enlèvent les sucs nourriciers, l’air, la place que leur besoin de joie serait en droit d’espérer ») ; (en économie) « lutte, rivalité commerciale pour conquérir les marchés » (extrait de Martin du Gard, 1936 : « entre les nations, les rivalités se multiplient, la concurrence, la compétition pour les marchés, s'exaspèrent. Question de vie ou de mort : tout leur système est organisé pour des marchés sans cesse plus étendus ! Comme si les marchés pouvaient s’accroître indéfiniment ! ») ; (dans les sports) « épreuve sportive mettant en concurrence plusieurs joueurs ou équipes ».

Les syntagmes les plus fréquents résument assez joliment ce qui alimente le cerveau des modernes : compétition économique, industrielle, internationale, ouverte, politique, sociale, sportive. Plus rien n’échappe à la sphinge, elle dévore tout. Tout faisait ventre, chez Rabelais. Tout fait compétition, lutte, rivalité, concurrence, champ de bataille, épreuve, question de vie ou de mort, etc. chez les modernes.


Commentaires

A mon avis, tout ceci n'est qu'une question d'èthos, de Weltanschauung en quelque sorte.
Pour Monsieur Amédée, vous faites une cuti à la Zeitgeist et un séjour même bref au bord de la mer sera des plus roboratifs.
Cela dit, nous aimerions lui et moi vous rappeler que toute forme de vie sur cette planète n'est possible que par une sélection naturelle impitoyable, à côté de laquelle la concurrence commerciale ou la compétition sportive ne sont qu'exquises politesses et bienséances surannées.
En ce jour du 1er mai, outre Andéol-du-Vivarais, nos pensées vont tout naturellement aux saints et martyrs suivants: Amateur, Isidora-la-Folle et Philosophe.

Écrit par : P.A.R. | 01 mai 2009

Monsieur PAR

Après un séjour (toujours professionnel )
en Bretagne intérieure .
je suis effectivement en bord de mer , pour 20 jours de travail ( dont celui du 1er de Mai

( dit "" du travail "" sans travailler , hormis la fatigue des défilés )

très belle vue sur l 'île d'ELBE ( ou séjourna notre dictateur du 19ème siècle)

Écrit par : AA | 01 mai 2009

1 défilé ( un )

2 défiler

3 se défiler

il n'y a pas encore :

défilation , défilationnisme

merci de les suggérer à monsieur AR...

Peut-être pourrait-il en enrichir la lingua francese ?

Ciao

Ecr L'inf.

Écrit par : AA | 01 mai 2009

Arouet le Jeune ne se fait aucune illusion sur la marche du monde ou sur le monde tel qu'il est. C'est struggle for life et autres. Ce qu'il observe, c'est que seule la langue moderne a trouvé des mots pour cela ("compétition" entre autres) et que ces mots infirment la vision édénique que l'on nous impose de la "modernité".

Écrit par : Arouet Le Jeune | 01 mai 2009

Tout comme le communisme, le fascisme et le nazisme sont sortis du même nid ("comme un vol de gerfauts hors du charnier natal") selon la démonstration de François Furet, information, communication, publicité & propagande se construisent sur les même techniques.
Sachant cela, soit l'on entre à la Trappe, soit l'on devient chef d'orchestre: toute position intermédiaire pourrait être assimilée à participation à une association de malfaiteurs.
Les grands anciens étaient eux-même de fieffés illusionnistes: Aristote, Gorgias & Co. annonçaient déjà la dialectique, dont la seule évocation vous fait frissonner.

Écrit par : P.A.R. | 01 mai 2009

--------------------------------------------

toujours de la Stimmung , aber zu wenig Zeit !
---------------------------------------------------------------

--------------------------------------------- CINGLER / Cinglé ----------------------------------------------------------------- CORRECTION / MAISON DE ...............---------------------------------------------------- CORRECTIF -----------------------------------------------CORRECTIONNELLE ------------------------------------------------------------- DEROBER / DEROBEMENT / -------------------------------------------------------------Désobeir : UN désobéissant : --------------------------------------------------------------- LAHAR --------------------------------------------------------- NANAN------------------------ NANTISSEMENT / ----------------------------COROLLAIRE ----------------------------------------------------- PENSUM /--------------------------------------------------------- activer / INCOMPREHENSION / RETENTION --------------------------------Centre de """ rétention """ ( AVANT de """ Relâcher """" )(( lâcheté des relâcheurs )) ??? ------------------------------------------------------------------------------systématisation / Systématiser / --------------------------------------------------------- SHTETL-------------------------------------------------------------MINIMALISTE----------------------------------------------------------------------------- POTACHE le POTACHER ??? ( en Auvergne ou Deutschland )--------------------------------------------------------------------- GRAFF // GRAFFEUR -------------------------------------------RAMSAR /SOMMITAL--------------------------------------------------------------PERFORMEUR--------------------------------------------------VIdéaste ------------------------------------------- TYPER / TYPOLOGIE // TYPIQUE----------------------------------------------------------------------RALENTISSEMENT ---------------------------------------------------------------------- Nervosité -----------------------------------------------------------NERVOSISME --------
------------------------------------------NEURASTHéNIQUE ( en disparition ) --------------------------------------------------------------------------



INGENIEUR // INGENIEUX -----

----------------------------------------------------DESIGNER------------------------------------------------------DESSINATEUR -----------------------------------------------"""" Directeur de recherches CNRS """"--------------------------------------------------------------------" créativité contestataire """-------------------------------------------------------------" UN spécialiste des NOUVEAUX MOUVEMENTS SOCIAUX """ ( au CNRS )------------------------------------------------------------------REQUISITION ( de logements """" vides""" ) ---------------------------------------------------------------"""" ACTION PERPETUELLE """" ( mieux que le mouvement .... )-------------------------------------------------------------------------------""" salariée d'une ASSOCIATION CULTURELLE """ ( de banlieue )---------------------------------------------------------------Je fais du """" ZAPPING MILITANT """------------------------------------------------------------ REDISTRIBUTION ------------------------------------------------------------------------------------- """" POUVOIRS PUBLICS """ ( lâches , sans pouvoir )------------------------------------------------------------------------ """""" NON-VIOLENT """"""-------------------------------------------------------------- # Entre 1 Légal : Légalité ET Légitime---------------------------------------------


--------------------------------------------------------------------------------
Ecr.L'inf
.

Écrit par : AA | 01 mai 2009

"Arouet le Jeune ne se fait aucune illusion sur la marche du monde ou sur le monde tel qu'il est. C'est struggle for life et autres." Hou là là, mais c'est que ça philosophe sec ici !

Écrit par : A moins | 02 mai 2009

Oui, Monsieur Amédée, il faut toujours laisser le soin de penser à ceux qui sont équipés pour le faire.

Il est revenu le temps des pic-nics; je vais vérifier l'état de mon panier en osier et de ses accessoires. Poulet grillé, salade russe et première côte de Blaye. Ananas pour le dessert ?

Écrit par : P.A.R. | 03 mai 2009

monsieur PAR

Le nouvel "" intervenant " A moins n'est pas MOI !!

Il a simplement écrit A moins , en découvrant qu'il y avait un
intervenant AAAAA ++++++++ !!!
( sans percevoir l 'humour , ou l'ironie )

1 INTERVENANT


2 schnock ( vieux )

3 TRIPPER je trippe , tu trippes en pic-nic

4 CONCESSION

5 CONCESSIONNAIRE

6 BABA COOL ( comme mr PAR ??? )

7 déboire ( une côte de Blaye ??? )

8 AUTHENTICITé un des grands mots

9 EXPLORATEUR

10 ZOZO

11 ZIGOTO

' super philosophique tout çà ! )

j'essaie de ramener le niveau vers une moyenne moyennisée
Gaussisée acceptable , pour compenser le très haut niveau philosophique du rédacteur de la NLF .

12 arrivage

13 ARRIMAGE

13 ( se ) SOCIABILISER / SOCIABILISATION

14 DENIGREMENT

15 BOUSEUX

16 PAGU

16 CUL-TERREUX

17 TRUBLION

18 MINAUDERIE ' de Madame Carla SARK.. brun...Lev...EINTHOV...
Plus beau CUL que la """" reine""" LETIZIA ???

telle a été la question de la semaine

19 CHOUCHOU CHOUCHOUTER

20 COPAIN ; ce fut l'époque des faux copains yé-yés

21 INTRONISATION ( du nouvel arrivant )

Écrit par : AAAAAAAAA++++++ | 03 mai 2009

Certes, on fini par ne plus savoir qui est qui: suis-je même certain d'être P.A.R. - le néerlandophone & sinologue de service - ou un quelconque 鬼 issu du cauchemar d'un moine du 峨眉山 (où je serai à la fin du mois). Vous vous souvenez certainement de l'histoire de Zhuangzi et de son papillon: les possibilités sont variées, sinon infinies...

Puisque vous parlez du rédacteur en chef (uniquement dans le cas où vous le croiseriez dans les couloirs de l'Institut, au quai Conti, faut pas le déranger pour ça) demandez lui gentiment de lever un peu le pied du champignon (psylocybe ?), car le Cercle des Amis de la NLF n'arrive plus à suivre avec la production des commentaires et nous refusons de recourir à un générateur de textes par ordinateur.

Écrit par : P.A.R. | 04 mai 2009

P.-S.: si votre pseudo est la cible de pirates, je vous suggère de prendre le nom de code ALPHA ALPHA: c'est beaucoup plus simple pour le rapport à fournir aux Renseignements Généraux.

Écrit par : P.A.R. | 04 mai 2009

Les commentaires sont fermés.