Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17 octobre 2009

Népotisme

 

 

Ce nom, emprunté de l’italien nepotismo (dérivé de nepote, « neveu »), est attesté en 1653 dans une lettre adressée par ce grand écrivain méconnu qu’est J-F Guez de Balzac à un de ses correspondants : « Je ne changerais pas cette amitié pour la faveur du plus grand prince du monde, pour le népotisme du cardinal Pamphilio, pour le ministère de D. ». Le sens en est « faveurs excessives accordées par certains papes ou hauts dignitaires de l’Église à leurs neveux ou proches parents ». N’ayant pas d’enfants (ou étant censés ne pas en avoir), ces papes nommaient à des postes de responsabilité les enfants de leurs frères ou de leurs sœurs, dont ils pensaient qu’ils ne les trahiraient pas, ni n’abuseraient de leur confiance. C’est ainsi que l’ascenseur social a longtemps fonctionné dans l’Eglise, à une époque où, les ascenseurs n’existant pas, l’on s’élevait d’un étage à l’autre par les escaliers.

Dans la langue classique, le mot est spécifique des mœurs papales, comme l’établit Furetière, en 1690, dans son Dictionnaire universel : « terme dont on se sert en Italie en parlant des neveux d’un pape vivant ». La définition est si fruste qu’elle ne laisse rien paraître du sens du mot, sinon dans les exemples : « il y a eu plusieurs livres écrits sur le népotisme » et « les papes ont souvent taché de réformer les abus du népotisme », desquels on peut inférer que les pratiques ainsi désignées étaient fort éloignées de la charité évangélique. En 1694, les académiciens font preuve eux aussi de timidité pour définir népotisme : « terme emprunté de l’italien qui se dit de l’autorité que les neveux d’un pape ont dans l’administration des affaires du vivant de leur oncle », au point que dans la deuxième édition de leur dictionnaire, en 1718, ils situent le népotisme dans un passé révolu : « terme emprunté de l’italien qui se dit de l’autorité que les neveux d’un pape avoient autrefois dans l’administration des affaires durant le pontificat de leur oncle », puisque, affirment-ils dans l’exemple qui illustre le sens du mot, le pape Innocent XII a aboli le népotisme. En 1762 et en 1798, la chose continue à être renvoyée dans un passé assez lointain, tout en étant atténuée (« quelquefois ») : « (népotisme) se dit de l’autorité que les neveux d’un pape ont eue quelquefois dans l’administration des affaires durant le pontificat de leur oncle ». Elle devait être largement répandue pour que Féraud (Dictionnaire critique de la langue française) illustre la définition, qu’il recopie dans le Dictionnaire de l’Académie française, de cet exemple : « c’est un grand éloge pour un pape d’avoir été exempt de népotisme ».

A l’opposé, dans L’Encyclopédie (1751-64) dont d’Alembert et Diderot ont été les maîtres d’œuvre, la description du phénomène est faite sans fard ou, comme on voudra, au lance-flammes. Alors, comme aujourd’hui, la guerre des mots faisait rage et tous les moyens étaient bons pour noircir ses ennemis ou les objets de sa haine : « c’est ainsi que les Italiens appellent le crédit et le pouvoir que les papes accordent à leurs neveux et à leurs parents. Ils sont communément revêtus des emplois les plus importants de l’état ecclésiastique ; et l’histoire fournit des exemples qui prouvent que souvent ils ont fait l’abus le plus étrange de leur autorité, qu’ils employaient à s’enrichir par toutes sortes de voies, et à faire les extorsions les plus cruelles et les plus inouïes sur les sujets du souverain pontife, qu’ils traitaient en ennemis ». Il est assez peu probable que les académiciens de la Restauration aient eu L’Encyclopédie pour livre de chevet. Quoi qu’il en soit, ils semblent avoir compris les dangers que le népotisme a fait courir à la papauté : « Les abus du népotisme ont été funestes au pouvoir pontifical », écrivent-ils en 1832-35 (sixième édition) pour illustrer la définition de la quatrième édition (1762).

Cette sixième édition marque un tournant dans l’histoire du mot, puisqu’il y est noté que le mot s’étend à d’autres réalités que la cour du pape, dont le pouvoir temporel alors est contesté de toutes parts : « (népotisme) se dit, par extension, de la faiblesse qu’un homme en place a d’avancer ses parents ». Cette extension est attestée en 1800 dans un témoignage écrit par deux jacobins sur les mœurs décadentes de la révolution finissante : celles du Directoire et du Consulat, où les hommes en place ont abusé de leur pouvoir pour accélérer les carrières de leur parentèle, comme l’exprime en 1963, Lefebvre, un historien « progressiste » de la Révolution : La vénalité, la cooptation, le népotisme viciaient l’administration, déjà faible en soi puisqu’elle était abandonnée en grande partie à l’aristocratie, faisant porter sur la noblesse étêtée la responsabilité d’avoir introduit les mœurs papales dans la première République. Malgré la façon, plus cynique que celle des papes, dont Napoléon a placé sur les trônes ses frères, les enfants de son épouse, toute la parentèle corse et autre, etc., le premier consul et premier empereur des Français n’a jamais été accusé de népotisme. Qu’aurait-on dit de lui s’il avait été pape ? Dans le Dictionnaire de la langue française (Littré, 1863-77), le sens étendu, parce qu’il n’est plus spécifique de la papauté, est défini avec circonspection : « Par extension, désir chez un homme en place d’avancer ses parents ». Ce n’est qu’un désir, qui peut-être ne se réalisera jamais. Dans la huitième édition du Dictionnaire de l’Académie française (1932-35), le népotisme, qui semble être entré dans les mœurs de la république vertueuse, est défini sans fard : « il se dit, par extension, de la faveur excessive qu’un homme en place montre envers ses parents, ses protégés ». Les auteurs de dictionnaires actuels se montrent assez mesurés dans la définition du premier sens (il est vrai que les enjeux du népotisme papal sont nuls aujourd’hui), qu’ils tiennent pour propre à l’histoire religieuse (Trésor de la langue française, 1971-94 : « favoritisme de certains papes envers leurs neveux, les membres de leur famille, dans l’administration des affaires ») ou à l’histoire (Dictionnaire de l’Académie française, neuvième édition : « à l’époque de la Renaissance, système de pouvoir par lequel les papes accordaient à leurs neveux, leurs parents, etc., des privilèges considérables, notamment dans l’administration de l’Église »), alors qu’ils semblent intraitables dans la définition du sens étendu : « tendance à accorder des avantages aux membres de sa famille, à ses amis ou à ses relations indépendamment de leur valeur » (TLF) et « complaisance qu’un homme en place montre pour ses parents, ses protégés, auxquels il procure des avantages, des passe-droits » (DAF). La République serait-elle moins vertueuse que les Borgia ?

Quoi qu’il en soit, puisque ni Bonaparte, ni Napoléon, ni Mitterrand, etc. n’ont jamais été accusés de népotisme, il est quelque peu abusif d’en taxer Sarkozy. Pourquoi serait-il le premier ou le seul à qui le reproche est fait ? Parce qu’il est fils d’immigrés et que, dans la Hongrie de ses ancêtres, le népotisme n’avait pas cours ?

 

 

Commentaires

Ce que cache le véritable népotisme Sarkozyste
à l EPAD de la Défense .

Écrit par : @ààà | 18 octobre 2009

Dans la Bohème proche de la Hongrie
a vécu Jean Népomucène qui en connaît
une tranche sur le népotisme.

Écrit par : Galaad | 19 octobre 2009

je conseille les relations ( sexuelles )
au pied de la statue de la Vénus de Quinipily , des bêtes à deux dos y sont parfois trouvés la nuit

Mr Mitterrand , l'eusse-t-il connue , aurait pu éviter
de bouffer 2 000 à 3 000 litres de kérosène lors de chacune de ses virées CUL........ turelles .



http://decadence-europa.over-blog.com/article-la-venus-de-quiniply-a-baud-bretagne-37591039.html

Écrit par : @@@à | 21 octobre 2009

De Finibvs Bonorvm et Malorvm

[37] Sed de clarorum hominum factis illustribus et gloriosis satis hoc loco dictum sit. erit enim iam de omnium virtutum cursu ad voluptatem proprius disserendi locus. nunc autem explicabo, voluptas ipsa quae qualisque sit, ut tollatur error omnis imperitorum intellegaturque ea, quae voluptaria, delicata, mollis habeatur disciplina, quam gravis, quam continens, quam severa sit. Non enim hanc solam sequimur, quae suavitate aliqua naturam ipsam movet et cum iucunditate quadam percipitur sensibus, sed maximam voluptatem illam habemus, quae percipitur omni dolore detracto, nam quoniam, cum privamur dolore, ipsa liberatione et vacuitate omnis molestiae gaudemus, omne autem id, quo gaudemus, voluptas est, ut omne, quo offendimur, dolor, doloris omnis privatio recte nominata est voluptas. ut enim, cum cibo et potione fames sitisque depulsa est, ipsa detractio molestiae consecutionem affert voluptatis, sic in omni re doloris amotio successionem efficit voluptatis.

Écrit par : Marcus Tullius Cicero | 21 octobre 2009

Dire que j'étais premier en thème Latin ( at version ) toutes mes années de Gymnasium !!

Écrit par : @@@ | 21 octobre 2009

la """"""""""""""rupture"""""""""""""""" Sarkozyste nous amène à étudier de grandes valeurs morales
( rupture de son enfance , de sa famille , de ses divorces , de ses adultères , de ses ... de ses....
rupture entre hémipshères droit et gauche )

Quel climat moral , quelle belle époque Sarkozyste

en train de battre la pourriture Mitterrand 1981-1995
( prend des renforts dans la famille )

pourrait embaucher Danièlle Mitterrand , Mazarine
et le fiston trafiquant d'armes pour le génocide du Rwanda


NEPOTISME

PEDOPHILIE

PROSTITUTION


bien sûr sans oublier

CORRUPTION

COUR COURTISANERIE

INCOMPETENCE

haine incontrôlée

FOURBERIE

COCUFIAGE

DECHEANCE

liste non close

quelles sont les chapitres suivants pour la fin du trimestre scolaire 2009 ??

CAPITOLE ET ROCHE TARPEIENNE !!

Écrit par : @@@à | 21 octobre 2009

Au lieu de bêler comme ça dans votre coin, utilisez vos talents militaires à préparer un coup d'Etat. C'est pas compliqué....

Écrit par : P.A.R. | 22 octobre 2009

-------------------------------------------
Privilège / Privilégié
-------------------------------------------
MERITOCRATIE ( d'être né au bon endroit , au bon moment )

--------------------------------------------
BLANC-BEC

-------------------------------
Irréprochable
Je veux des " nominations irréprochables" Sarkozy Octobre 2010 si ! si !!

-----------------------------------
CLAN / CLANIQUE
------------------------------------------------------
CONNIVENCE
-----------------------------------------------------------------------
PATAQUès
--------------------------------------------------
Handicap / Handicapé

--------------------------------------------------------
Couilles " je vais te couper les couilles " ( socialo Frèche au conseil municipal de Montpellier )
appelées avant " le Couillon "
------------------------------------------------------

dépêché
-----------------------------------------------------
Bercail ( Hamon est rentré vite au bercail )
-----------------------------------------------
séculier
---------------------------------------------------------------
TYAN / Tyrannicide
------------------------------------------------------------------

Expatrié ( de Guinée )
------------------------------------------------------
Flicage
------------------------------------------------------
Revival
---------------------------------------------------
Charter
----------------------------------------------------------------
Truisme
-----------------------------------------------------
Visionnaire
-------------------------------------------------
Iniquité ( du nouveau monarque )
--------------------------------------------------------
Tyranneau ( au palais de l'élysée)
-----------------------------------------------------------------
ENTOURLOUPE
--------------------------------------------------
COMPLIMENTEUR
La cohorte des complimenteurs qui vous conchient soudainement ( cas de Galouzeau de Villepin )
-------------------------------------------------
CONCHIER
----------------------------------------------------------------
ADJUVANT
------------------------------------------
ADJUDANT
-------------------------------------------------------
Réseau
--------------------------------------------------------
ENTREGENT
--------------------------------------------------------
FISCALISTE
-------------------------------------------------------
RECRIMINATEUR
----------------------------------------------------

FADAISE
-------------------------------------------------------------
FARAUD
-------------------------------------------------------------
AGITATEUR
-------------------------------------------------------
GIRON
---------------------------------------------
un raté ( action ) ( individu )
----------------------------------------------------


FISCALISTE
-----------------------------------------------
Précarité
--------------------------------------------------
FRAGILISER ( les salariés)
-------------------------------------------------------
COCON ( ex - de Neuilly )
----------------------------------------------------------------
FARAMINEUX
------------------------------------------------------------
CONTENTIEUX
-------------------------------------------------------------
SEMONCE
---------------------------------------------------------
Décati
----------------------------------------------------
CATALYSEUR
-------------------------------------------------------
PORTE-PAROLE ( surtout porte-mensonges de Naboléon )
--------------------------------------------------------
ROUBLARD # rouble
--------------------------------------------------------------------
PAYSANNERIE
------------------------------------------------------
Borné
-----------------------------------------------------
BANALISATION ( de l'injustice )
---------------------------------------------------------
MATRAQUAGE ( de la grippe H1N1 )
----------------------------------------------------
OPTIMISER
---------------------------------------------------
HOUSPILLER ( un préfet houspillé publiquement voit son aura se dégrader )
---------------------------------------------------------
les " commentateurs qui commentent " ( Ducon de Neuiily )
---------------------------------------------------------------------------

-

Écrit par : @@@ | 25 octobre 2009

très bonne enquête du journal MARIANNE du samedi 24.10
sur les injustices en France

excellent

Écrit par : @@@ | 25 octobre 2009

Les commentaires sont fermés.