Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14 mars 2010

Sondages

 

Ce nom, dérivé du verbe sonder, est attesté à la fin du XVIIIe siècle. Il est relativement récent et il est moderne, parce que, pendant plus d'un siècle, il est en usage dans le vocabulaire des techniques et de l'industrie houillère naissante. C'est, en 1773, « l'examen de couches de terrain au moyen d'une sonde » (in L'Art d'exploiter les mines de charbon de terre). Le mot entre en 1835 dans le Dictionnaire de l'Académie française (sixième édition) : « action de sonder ; il se dit surtout en parlant des terrains » (exemple : les opérations du sondage ont occasionné de grandes dépenses). Littré (Dictionnaire de la langue française, 1863-77) y donne le même sens (« action de percer le sol avec une sonde ») tout en énumérant de nouvelles fonctions, qui excèdent la seule recherche de charbon : « le sondage est employé pour reconnaître la nature du sous-sol, provoquer la formation d'une source, ou procurer à l'eau superficielle une issue ». On sonde aussi les mers et les océans. En 1857, sondage est attesté dans le sens « d'action de jeter la sonde au fond de l'eau pour mesurer la profondeur ou examiner la nature des fonds », ce que Littré relève : « sondage à la corde, sondage chinois, celui qui se fait au moyen d'un mouton fixé à une corde, à l'aide de laquelle on le soulève, et qu'on laisse retomber ». Au XXe siècle, les réalités à sonder s'accroissent : l'atmosphère (en 1904), puis le corps humain, ensuite toute autre réalité tangible et enfin, à compter de 1949, l'opinion publique et l'état d'un marché. La huitième édition du Dictionnaire de l'Académie française (1932-35) est en retard sur ces avancées, puisque le sens défini un siècle plus tôt (« action de sonder ; il se dit particulièrement en parlant des terrains ») n'est complété que de l'emploi médical : « il se dit aussi en termes de médecine » (exemple : il a fallu pratiquer un douloureux sondage).

En 1872, les emplois de sondage se limitent (in Littré, op. cit.) aux terrains et aux océans ou autres étendues d'eau. Un siècle plus tard, dans le Trésor de la langue française (1971-94), il y a plus de dix emplois et sens différents recensés. La technique des sondages a fait un grand bond et elle s'applique à de plus en plus de réalités, réalités tangibles et idéelles ou même idéologiques, comme l'opinion. C'est la « mesure des profondeurs aquatiques » et une « méthode d'étude des fonds », la « mesure de l'atmosphère en altitude », « l'action de creuser un terrain pour pratiquer des analyses, des mesures, des forages », « les trous, excavations produits(es) par cette action », « l'action d'examiner une paroi, un sol pour y découvrir une cache » ; en médecine, « l'action d'introduire une sonde dans un canal, dans une cavité naturelle ou accidentelle afin d'en évacuer le contenu ou d'y introduire un médicament liquide ou un gaz » ; une « enquête, une investigation rapide » (par la police par exemple), « l'action de chercher à pénétrer le secret, le mystère de quelqu'un ou de quelque chose ». Les emplois les plus modernes sont ceux de la statistique, science moderne s'il en fut, au même titre que la physiologie sociale et la psychologie. C'est une « enquête par questionnaire sur un sujet précis, réalisée sur un échantillon ou une fraction de population déterminé(e) par des techniques rigoureuses pour être représentative d'un ensemble » (sondage par grappes, par quotas, enquêtes par sondages, théorie des sondages, sondage aléatoire, sondage empirique). De la statistique, les sondages colonisent naturellement la sociologie et la politique, ne serait-ce que pour donner un vernis technique ou scientifique à ces deux entités, dont les partisans ne rêvent pour elles et pour eux aussi que d'un couronnement scientifique. Les sondages d'opinion (publique) sont des « enquêtes par sondage servant à connaître le point de vue ou les convictions d'une population sur une question idéologique » ou « servant à déterminer le pourcentage d'opinions positives que recueille un parti ou un homme politique, à estimer le pourcentage de votes positifs à la veille d'une consultation électorale ». Jadis, les sondages servaient à trouver du charbon ou de l'eau ; aujourd'hui, ils ont pour fonction de trouver des gisements de suffrages. La belle avancée démocratique, disent d'une seule et même voix politologues et sociologues. Cette activité moderne est d'une immense utilité sociale, puisqu'elle fait germer partout des instituts de sondages (IFOP, SOFRES, Louis Harris, Publimétrie, etc.) et emploie d'innombrables gratte-papiers en lignes, colonnes, camemberts, graphiques, etc.

 

Commentaires

MOTS



-
IMMORTEL


-
Simone Veil , femme de """ droite"""

FIEF électoral



BARON


ESTAMPLILLER La Stampa tampon tamponner tamponnade

PECCADILLE


Médiagogue

COUILLONNER ( ex : ses électeurs )


SALVIFIQUE

Régnance

RINGARD RINGARDISE


COHABITATION


S'offusquer

Allégeance

FORMATION

FRONTISTE
1 égorgeur du FLN algérien : super génial , modene sympa

2 adhérent non égorgeur du FN en France : beurk écoeurant

Béate ( une )

Arithmétique ( électorale )

CONNOTATION

Désenchantement

désespérance

désillusion disillusionment

Orée mot en disparition


étriller ( l'UMP Union mouvement en PERDITION )

PERDITION

MIGRATIONNISTE

IMMIGRATIONNISTE


AHURISSANT ( le comportement de L' HAGARDE )

programme

précaire

précarité

criminalité

ARGUMENT ARGUMENTER


Révulsion

Gréviste

CONSCIENTISER ( ex : SA grossesse ) CONSCIENTISATION ( des foules )

FOULE ( the mob )

SAUPOUDRAGE ( électoral )

POUDRE ( jeter aux yeux )

CORRECTION ( sévère )

trouble-fête

S'obstiner

Déni

RESPONSABLE ( aucun )

SOUS-FIFRE

Néophyte

CORBEAU

ANONYMOGRAPHE

FILLE ( une )

TRAINée mot en déclin

SANCTION SANCTIONNER

SANCTIFIER

CONFIRMATION

IMPétus

AVERTISSEMENT

Dépraver ( ministre )

Dépravation

MITEUX ( excellent dans la bouche de Thierry LE LURON + )

partenaire ( de jeu , sexuel , de ju sexul , politique )


CHRêME

TALONNER

SIPHONNER

HISTORIQUE
HISTORIQUEMENT

CARACOLER

SCORE SCORER

IMBROGLIO

BRIO

Récupération

récupérable

INTENTION ( de vote etc... )

RENTRER ( en France : la clandestine ( donc étrangère ) est """"""" rentrée """""" en France permis par supercocufieur )

---------------

Écrit par : @@ | 20 mars 2010

Les commentaires sont fermés.