Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29 mars 2010

Quartier

 

Dans la NLF, quartier est au pluriel : ce n'est pas le quartier, mais les quartiers. Ou bien il est employé sans adjectif et désigne une réalité qui n'a d'existence que dans l'idéologie de celui qui, toujours un puissant, parle : pardon qui assène la pravda LCR, LO, PCF, PS des divers et métissés, OCI ou Nouveau Parti d'Allah, du type « ça bouge dans les quartiers », « la colère des quartiers », etc. Ou bien, il est suivi de cinq ou six adjectifs : sensibles, populaires, défavorisés, en difficulté, pauvres, stigmatisés. Ces qualifications sont tout aussi fausses qu'une épithète valorisante comme démocratique prédiquée à nazisme, racisme, fascisme, socialisme. On les dit populaires, ils sont islamiques ; sensibles, ils sont de pierre ; défavorisés, ils sont privilégiés ; en difficulté, ils jouissent de toutes les facilités ; pauvres, ils sont riches à millions de trafics et escroqueries...

Dans l'histoire de la langue française, quartier n'a jamais eu le sens qu'il a pris dans l'idéologie LCR, journaleuse ou NPA. Le mot, dérivé de quart, est attesté à la fin du XIe siècle au sens de « quatrième partie d'une chose » (Dictionnaire de l'Académie française, 1694), la chose en question pouvant être un « écu » (en héraldique), une aune, une année, un territoire, une ville, un animal, une pomme, etc. Pour ce qui est de l'emploi qui nous occupe, il est glosé ainsi par les académiciens : « en parlant d'une ville, on appelle quartier un endroit de la ville dans lequel on comprend une certaine quantité de maisons » (DAF, de 1762 à 1932-35 : on a commandé de faire des feux de joie dans tous les quartiers de la ville). Les sens qui construisent le concept sont ceux de (bon) voisinage et de sociabilité (sens qui ont disparu des quartiers de la NLF) : « il se dit encore d'une certaine étendue de voisinage » (il y a bonne compagnie dans mon quartier, alors que dans les quartiers du NPA, il n'y a que des « grandes compagnies »). « (Il se dit) aussi de tous ceux qui demeurent dans un quartier » (tout le quartier était en rumeur). Dans l'ancienne langue française, « on dit faire les visites du quartier pour dire aller rendre visite à toutes les personnes un peu considérables qui demeurent dans le quartier où l'on vient s'établir » - phrase qui a eu un sens de 1762 à 1962, mais qui n'en a plus guère dans les quartiers. Le sens martial actuel doit beaucoup au « terme de guerre », « lequel a plusieurs significations » (DAF, 1762) : « campement d'un corps de troupes, et le corps de troupes lui-même » ; « dans un siège, campement sur quelqu'une des principales avenues d'une place, pour empêcher les convois et les secours » ; « lieu où des troupes fatiguées vont se remettre et se rétablir pendant que la campagne dure encore ». Pour le NPA et alliés, PCF, Front de Gauche, OCI, LO, PS métissé, etc. les quartiers sont leurs troupes et les lieux où elles cantonnent et où « convois » et « secours » sont empêchés d'entrer.

Pendant de longs siècles, le mot a eu un sens stable, dans lequel se cristallisent quelques-unes des valeurs de la France, telles que la civilité, la politesse, la courtoisie, le plaisir de vivre en bonne société avec des voisins. Ces temps-là sont révolus. Désormais, dans les quartiers, le mot d'ordre est « pas de quartier ». Il faut comprendre (ceux à qui la NLF est familière décryptent tout cela sans mal) : « pas de quartier pour les indigènes ». Ce sens nouveau a été préparé par l'inflexion vers le spécifique qui touche quartier au XXe siècle et dont témoignent les auteurs de dictionnaires : académiciens (DAF, 1932-35, « certaines parties d'une ville qui ne correspondent pas exactement à des divisions administratives, mais qui ont leur vie et leur physionomie propres ») ; rédacteurs du Trésor de la langue française (1971-94, « partie d'une ville ayant une physionomie propre, une certaine unité », quartier excentrique, extérieur, perdu, animé, désert, paisible, bourgeois, pauvre, populaire, populeux, résidentiel, riche, juif, noir, occidental, indigène, commerçant, des affaires, du centre, de la gare, latin, réservé, de plaisir, des femmes). A partir de là, s'est développé, contaminé sans doute par le terme de guerre, l'emploi NLF, quand quartiers a quitté la ville et renoncé à ses valeurs (urbanité, citoyenneté, civisme, sociabilité) pour désigner des concrétions de béton aux limites des champs et des bois, dans une sorte de no man's land qui définit les quartiers NLF.

 

 

Commentaires

---------
MOTS 29 MARS

---------------

PONCIF

CONSENTEMENT ( éclairé !!! )

ECLAIRER


AXIOME

AXIOMATIQUE

Désavoué ( Préfet )

PIS-ALLER

FAUX-SEMBLANT

"Déviance" pédophile ( de l'Eglise )


daté ( c'est daté )


STANCE ( to stance )

Inhérent

WELL-MEANING

CONDAMNATION ( condemnation )

DAMNATION

CONVERSATION ( bringing a political tone to the conversation )

PARQUET ( français n 'est pas indépendant )

Dépendance

DEPENDANCE

COROLLAIRE

CORélation

ASSIGNATION

Désindustrialisation ( de-industrialization

Dicsrétionnaire / DISCRETIONARY ( SPENDING )

SPORADIQUE Sporadiquement

FLOP ( du président DUCON )

le TOP

INFLUENCE influencial

TRAIT ( None appear to have the desirable traits )

DESIRABLE

SUBSTITUT

SUBSTITUER ( and society will substitute away from ... )

FAmiliarité FAMILIARITY

ELUCIDER ( Elucidate )

Imitateur ( Imitator )

ASSUMER ( Now assure that the price... )

NUANCE / NANCER

PERSUADER

ABUS ( Abused Child )

ABUSIF ( abusive environment )

TODDLER


crucial ( that plays a crucial role )

ENDURANCE ( hurst almost beyond endurance ... )

INEXORABLE ( Inexorable assault by technology...)


PACTE (majoritaire ???????? )( pas de """ pacte minoritaire """"" ???? )

AUDIT ( In the first audit of England lost species )


CONTEMPLATIF

INSISTANCE

PROSPERITé

TRANSMUTATION ( des """ Verts """ en Europe Ecologie Duflot )

Subtilité ( Il faudra de la subtilité Duflot )

ASSISTANCE

STATUT

DIRIGISME


----------------------

Écrit par : @médée | 29 mars 2010

MOTS 29 MARS LISTE N°
---------------------------------------
MINIATURE / MINIUM


CODEX CODIFIER


BOUDINER

PRESSE

PARCHEMIN PERGAME


VELIN ( veau )

VOLUME ( VOLUMEN )


EUTHANASIE

ENTERINER

DECALCOMANIE

CRISPATION

PATHETIQUE

SIGNIFICATIF

le Signifiant ??????????????????

infrastructure

Viabilité economically viable

Système

un DEAL

Nécéssaire ( le )

PROLONGATION

INCORPORATION

PERMISSION

IMPLICATION

INTUITION we should intuit that
INTUITIF

COALITION

REGION / REGIONAL

EXPECTATION ( Which include our expectations )

EXPECTATIVE

désorientation ; désorienté
( to lead to a widespread disorientation )

DISPENSE / DISPENSER / DISPENSAIRE
I will dispense with the health care

ISSUE ( an Issue )

RAMIFICATION ( have focused on the ramifications of a single concept )

CONCEPT

santé ( la ...) ministère de LA santé

CONTREPRODUCTIF

OBSESSION ( with economic issues )

SATIRE ( this notion invites satire , to be sure... )

TRAJECTOIRE ( but the trajectory that reached its climax with human bootprints on the Moon ... )


CONJONCTION


PLAUSIBLE ( the logic of abundance that as made plausible , as well as possible... )

CONFRONTER ( Very few people have yet begun to confront ..........)

-----------------------------------

Écrit par : @médée | 29 mars 2010

ce sens de Quartier est fort loin des
" Quartiers de noblesse " !

Écrit par : @médée | 29 mars 2010

Nouveaux MOTS 30 MARS 2010
-------------

RECOURS

HORRIPILER

EMPHASE to emphasize ; pas de = Emphaser

SEQUESTRATION


REMINISCENCE ( Reminiscent )

FRAGILISER

JUXTAPOSITION pas = de juxtapositionner

JUXTAPOSER

POSITION / POSITIONNER

COCKTAIL

EXASPERATION
---------------

DROITURE
pas de GAUCHURE !!!!


DROIT ( dans ses bottes ..... )

ADROIT

à Droite


DROITE , de droite " Finalement ,je crois que j'ai toujours été de goooche """ ( Pdt Sarkozy , quelques jours avant les régionales )

EXTRêME-DROITE extrême de quoooooiiiiiiiiii???
MOT POUR Dévaloriser

GAUCHE

de gauche ( Pdt Sarkozy , Carlita ......

GAUCHISTE
pas de droitiste ?????

CENTRISTE ( de quoi ???? )

FORMULER

Delétère dleterious

DISCUSSION

--------------------------------

Écrit par : @@ | 30 mars 2010

Les commentaires sont fermés.