Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15 mai 2014

Qu'un sang impur abreuve nos sillons

 

 

Les Bonobos (ou « bourgeois no bohèmes ») ne se contentent pas d’être socialos : il faut qu’ils éructent leur rage en toute occasion, de préférence contre les symboles de la France. Mais que ne mettent-ils pas leurs actes en accord avec leurs haines ? Qu’ils aillent vivre en Arabie, qu’ils prennent la nationalité soudanaise, qu’ils se convertissent à la religion des Patagons ! Wilson, le fils de son père, est de ceux-là : plus bonobo que lui, tu meurs. Tout lui est prétexte pour bien penser (penser est un trop gros mot pour lui être prédiqué, péter conviendrait mieux). Il marche sur les brisées de Taubira, de Trierweiler, de toute la chausse pisse aussi (féminin de show biz), de feu la femme Mitterrand… 

            La malheureuse Marseillaise, ce chant qu’entonnaient les résistants devant le peloton d’exécution, est la cible de leur ire. Se seraient-ils accommodés de « Maréchal, nous voilà », dont aucun mot ne les heurte apparemment ? Pourquoi ce tintouin ? C’est, entre autres, l’injonction « qu’un sang impur abreuve nos sillons » qu’ils ne supportent pas d’entendre. Il ne leur est pas demandé de la chanter, ni même de l’écouter, mais ils veulent la changer, sous le prétexte qu’elle serait raciste, xénophobe, haineuse. Ah bon, que signifie raciste dans les quelques pois chiches qui, dans leur pauvre cervelle, tiennent lieu de neurones ? « Qui est d’une sale race » ? « Qui est d’une race inférieure » ? « Qui est à exterminer » ? On est en droit d’en juger ainsi.

Que les paroles de La Marseillaise soient de la très mauvaise poésie et de la piètre littérature, n’importe qui peut en convenir. Que la musique soit martiale et qu’elle soit à la musique ce que les tags sont à Raphaël, voilà qui est sans conteste. Mais cela ne suffit pas à en faire un chant raciste, sauf à donner à raciste le sens dans lequel l’emploient les antiracistes de profession et subventionnés, c’est-à-dire « d’une sale race ».

            Tout ce pastis a pour source les deux mots sang impur. A la fin du XVIIIe siècle, quand La Marseillaise a été composée, que désignait-on par ces deux mots ? Il suffit d’ouvrir les dictionnaires pour mettre un peu de lumière dans cette prétendue obscurité qui suscite les éructations des racistes à la Wilson et Taubira, qui croient appartenir à une race, religion, éthique, etc. supérieure…  En 1762 et en 1798, dans le Dictionnaire de l’Académie française, il est indiqué ceci : « On dit figurément et poétiquement qu’un homme est né d’un sang impur pour dire qu’il est né de parents notés », notés, c’est-à-dire ayant mauvaise réputation. Dans les éditions ultérieures (1835, 1879, 1932-35), l’adjectif notés est remplacés par flétris (« Figurément : être né d’un sang impur, être né de parents flétris, connus pour de malhonnêtes gens », 1835, 1879, 1935). Littré (Dictionnaire de la Langue française, 1863-77) reprend cette définition : « Être né d’un sang impur, être né de parents malhonnêtes, déshonorés ». 

            Il n’y a aucun racisme, aucune xénophobie, aucune haine dans sang impur ou, si racisme il y a, il est seulement dans la tête de ceux qui éructent leur haine raciste à l’encontre de la France.

C’est Furetière qui, dans son Dictionnaire universel (1690), établit le sens « social » de sang impur et des mots sang pur, dont ils sont l’antonyme. Ce sens, pour le comprendre, est propre à la division de la « société » d’Ancien Régime en trois ordres ou états : noblesse, clergé, tiers-état, et aux vanités que cette division faisait naître chez ceux qui appartenaient à la noblesse. « On dit aussi, pour vanter une ancienne noblesse qui ne s'est point mésalliée, qu’il n’est point entré de sang impur dans cette maison » : autrement dit, aucun membre de cette lignée noble n’a eu d’enfant ou n’a fait d’enfant avec un homme ou une femme du tiers-état, qui, eux, sont d’un sang impur. C’est la définition que reprend Barré en 1842 dans le Complément au Dictionnaire de l’Académie française : « Sang impur s’est dit par opposition à Sang noble ». L’exemple qui illustre ce sens est extrait du dictionnaire de Furetière : « Il n’est jamais entré de sang impur dans cette maison », Furetière et Barré étant l’un et l’autre de sang impur. Dans la première édition du Dictionnaire de l’Académie française (1694), ce sens est exposé à l’entrée pur : « On dit qu’un prince est sorti du plus pur sang du monde pour dire du sang le plus noble et le plus illustre ». De même Littré : « La pureté du sang se dit d’une famille de haute extraction dans laquelle il n’y a point eu mésalliance ».

Les choses étant ce qu’elles sont, c’est-à-dire tout à l’opposé de ce que croient les bonobos, il est possible d’établir le sens de l’injonction honnie « que le sang du peuple (du tiers-état, des sans grade, des non nobles, etc.) abreuve nos sillons ». L’injonction consiste à appeler le peuple à verser son sang (son propre sang, jugé impur) pour défendre la France envahie par les armées ennemies. C’est un équivalent de « verser son sang pour la patrie » - non pas le sang des envahisseurs, mais celui des défenseurs de la patrie attaquée. Si cette injonction est raciste et xénophobe, alors il faut considérer les combattants de la France libre et de la Résistance comme des racistes et des xénophobes, et en retour les nazis (boches, chleuhs, frisés, etc.) pour des humanistes qui auraient été la cible de la haine rance de franchouillards avinés et drogués.

Conclusion : non seulement les bonobos à la Wilson sont racistes, mais en plus ils sont plus ignares que des buses.

 

Commentaires

Exact !
Le sens exact de ce chant , qui traduisait bien le climat sanguinaire ,était bien la volonté de faire couler le sang impur du peuple.
-----

FLUX j'entendais hier soir sur Arte ( par défaut et dépit )
la liseuse de texte préfiltré autorisé politiquement correct, lisait ( de mémoire ) pour décrire des
" arrivées " de " nouveaux arrivants " de " migrants "
L' Europe ne maîtrise pas SES flux !

les débarquements dans le camp des saints appartiennent donc à l'Europe
les Flux sont les siens !
ce qui permet de sous-entendre dès la première seconde de la lecture du bulletin de propagande
que les zarrivants appartiennent à l'Europe
--
Passage à Wassy
dès les premières minutes de traversée de la ville,
je vois des zarrivants du Maghreb

Il y a quelques siècles , massacre de la grange de Wassy

Les leçons de l'Histoire n'ont pas été retenues !
---Joinville 52 Haute-Marne j'y passais ce matin
aspect de ville sinistrée !
Impression de discordance ,de malaise
- le buste ( mal entretenu ) de Sire Jehan de Joinville sur la place de la ville
- et à quelques mètres un Kebab , pendant que des dizaines de commerces sont fermés
--
passage ensuite d'une famille anatolienne avec le fameux respect du pays d'accueil ( foulard , manteau noir etc...)
---


Un million de Dollars imprimés CHAQUE SECONDE
par la F E D

60 Milliards de monnaie de singe ,imprimés par mois
---

Écrit par : Amédée | 17 mai 2014

1 COMPLEXE Complexer ( complexion )
complexifier complexification complexé
c'est bien complexe

Le complexe occidental : petit traité de déculpabilisation, est un ouvrage d’Alexandre del Valle publié aux éditions du Toucan.

Dans son dernier ouvrage, le géopolitologue Alexandre Del Valle, également enseignant à Sup de Co la Rochelle, montre que le combat politique et géopolitique n’est pas que de la matière mais aussi de l’esprit. Pour lui, « la vraie guerre est mentale ».

Mentionné dans le Figaro magazine du 25 avril 2014, dans une recension faite par Charles-Henri d’Andigné qui le qualifie d’ « audacieux et tonique », le complexe occidental se focalise sur une thèse en particulier : redonner sa fierté à l’homme occidental et donc faire cesser la culpabilisation par une « thérapie de réarmement moral ».

En soulevant les maux du monde occidental, qui l’enferment dans un complexe de taille vis-à-vis de son histoire et des différents peuples heurtés, cet essai tente de nous faire comprendre que la culpabilisation doit cesser et que l’homme occidental ne devrait pas avoir honte de ses racines. Le complexe occidental décrit donc à la fois un « complexe identitaire » émanant d’une culpabilisation collective du monde occidental, ainsi qu’un « complexe géopolitique », provenant cette fois-ci de l’auto-négation identitaire de ce même occident. Pour Alexandre del Valle, il convient également d’être prudent vis-à-vis de la mondialisation globalisante.

Très bien argumenté tant sur le plan politique et géopolitique que psychologique, cet essai montre l’importance de l’acceptation de son histoire, de sa culture et de son identité. Il est encore disponible en librairie pour le prix de 22 euros.

----
2 FANTASME FANTASMER ( fantasmagorie )

Interrogée par Le Télégramme de Brest sur la réaction de La Manif Pour Tous à l’initiative scandaleuse de lycéens nantais soutenue par l’académie de Nantes et la Ministère de l’Education Nationale, Najat Vallaud Belkacem a estimé que

« c'est surtout le symptôme d'une opposition en perte de repères, prête à se mettre au service de la moindre rumeur, même la plus absurde. Ces fantasmes ne doivent pas faire diversion. »

Manifestement, Najat Vallaud Belkacem ignore la définition de « fantasme », puisque cette opération qui consiste à inviter (et non obliger, combien de fois faudra-t-il le répéter ?!) les garçons à venir en lycée en jupe a bien eu lieu. De multiples photos sont disponibles en ligne sur les sites d’informations (exemple) où l’on peut voir quelques garçons porter une jupe. Ludovine de La Rochère, Présidente de La Manif Pour Tous, explique :

« Il ne s’agit pas d’un fantasme. Nous avons donc le plaisir d’envoyer ce jour un dictionnaire à Mme Najat Vallaud Belkacem » en espérant qu’à l’avenir, elle utilisera les termes appropriés pour commenter les prises de positions et les actions de La Manif Pour Tous ». « Quant à la « diversion » évoquée par Madame la Ministre, c’est plutôt la marque de fabrique du gouvernement depuis 2 ans : incapable de répondre sur le fond, le gouvernement ne sait que lancer des anathèmes à ceux qui ne pensent pas comme lui. »

Fantasme, nom masculin, Représentation imaginaire traduisant des désirs plus ou moins conscients spécialement en psychanalyse, scénario de l'accomplissement du désir inconscient (Source : Larousse)

Anathème, nom masculin, Condamnation
---------------
Minoriser
Rajeuniser ( Benjamin Stora )
visualiser ( au lieu de voir )
---
OBJECTIVER objectif objection
objectivisation ( sic )
----------

VISAGE le vrai visage de Valls
Emmanuel Ratier, qui publie la lettre Faits et documents deux fois par mois, sort le 25 avril une biographie explosive sur Manuel Valls, Le Vrai visage de Manuel Valls (120 pages très denses avec documents et photos). Il y parle évidemment de la répression anti-Manif pour tous, mais il rapporte aussi des éléments nouveaux et inédits. Des informations très gênantes pour Valls et c'est un euphémisme. Nous lui avons posé 3 questions :

1. Quelles relations Manuel Valls entretient-il avec la religion catholique et avec les représentants catholiques ? On raconte qu'il aurait pensé être prêtre, lorsqu'il vivait encore en Espagne. Est-ce une réalité ? Est-il plus proche d'un Vincent Peillon au laïcisme exacerbé ou d'un Nicolas Sarkozy et de sa laïcité dite positive ?

Emmanuel Ratier : Manuel Valls est issu d'une famille ultra-catholique sur plusieurs générations, engagée dans des mouvements catholiques. Son grand-père, qui a fondé le principal journal catholique conservateur de Catalogne, El Mati, avait un directeur de conscience. Le journal a été interdit dès la prise du pouvoir local par les Rouges. Ce qui n'empêche pas la soeur de Manuel Valls de déclarer, sans rire, que le quotidien a été interdit par Franco...
----------------
Le jour de l'insurrection communisto-trotsko-anarchiste, toute la famille a assisté à une messe privée à l'église San Juan d'Horta, le faubourg huppé de Barcelone. Après, les religieux ont confié à la famille Valls les ornements les plus précieux, les trésors de leur église, les hosties consacrées, etc. C'est le père de Manuel Valls qui a porté le ciboire alors qu'il n'avait que 12 ans. Toute la famille a failli être fusillée pour avoir caché ces trésors durant toute la guerre civile. Les hosties étaient dissimulées derrière un miroir. Chaque fois qu'il passait devant, chaque membre de la famille faisait une génuflexion. Manuel Valls tout comme sa soeur est baptisé.
------------
Il a été enfant de choeur, a servi la messe et a même failli devenir prêtre si l'on en croit sa soeur. Il s'est marié religieusement à Saint-Louis-en-l'isle et ses enfants sont baptisés. Ce n'est pas du tout ce qu'on appelle un "laicard" même s'il tente aujourd'hui de le faire croire.
----------------
2. Manuel Valls est-il toujours franc-maçon ? Les médias nous répètent qu'il a été initié mais qu'il ne serait plus membre.

E.R. : Je ne sais pas si Manuel Valls est toujours franc-maçon.

Du moins il l'a été, a été initié très jeune au Grand Orient de France et l'un de ses deux meilleurs amis est Alain Bauer, qui est le parrain d'un de ses enfants. Outre d'être le chantre de la fausse sécurité (mettre des caméras au lieu d'arrêt les délinquants), Bauer a été le plus jeune Grand Maître du Grand Orient de France.

Il a des réseaux dans tous les milieux qu'il a mis au service de Manuel Valls. Comme l' a confié son autre très proche ami, Stéphane Fouks : " Avec Manuel au PS et Alain au GO, on tient la France pour trente ans." (cité par Challenges, 3 avril 2014)."

3. Comment Manuel Valls considère-t-il l'islam ? Est-il prêt à financer par l'argent public la construction de mosquées ?

E.R : A propos de l'islam, Manuel Valls a considérablement varié, comme d'habitude, avec un double visage à la limite de la schizophrénie. Le Vrai visage de Manuel Valls cite ses propos en 2003 lors de débats télévisés, avec l'habile prédicateur Tariq Ramadan, où il se déclare favorable au financement par les municipalités et les collectivités locales.

Il explique comment a été construite la mairie d'Evry : en allant cherche l'argent en Arabie saoudite. Il est difficile d'être plus clair."

--------------------

Écrit par : Amédée | 18 mai 2014

VETILLE
BROUTILLE
excuse
DESEQUILIBRE
FORFAIT FORFAITURE
HAWALLAH
FOURNEE mot exprimant une quantité
devenu VERBOTEN en 2014

Aujourd’hui, 4 juillet 2014, Rachida, contrariée, a pris un couteau de cuisine, a planté la lame et a tué une institutrice dans une école de France.

Aujourd’hui c’était mon dernier jour d’école car j’ai pris ma retraite et ce dernier jour sera à jamais marqué par cette ignominie. J’ai tant de peine pour cette jeune femme, ses enfants, sa famille et j’ai tant de rage et de haine contre tous ceux qui, sans relâche, avec détermination et volonté de destruction, nous imposent des centaines de milliers de Rachida, de Mohamed ou de Mouloud, tous bien sûr fragiles, innocents, déséquilibrés et irresponsables.

Vas-y Rachida frappe, perce, vas-y Momo égorge, viole, vole, détruit, massacre, allez Mouloud brûle, bousille tout sans bien sûr oublier le butin traditionnel, le pillage culturel, la jazya quotidienne, allez-y mais n’oubliez pas de geindre, de pleurer, de vous poser en éternelles victimes car les traîtres qui nous gouvernent et leurs affidés journaleux vous trouveront toutes les excuses clés en main fournies par leur catalogue idéologique. Et oui, ne craigniez rien, vous êtes victimes de la société; tu as dérapé Mouloud, tu as craqué Rachida, tu as perdu tes nerfs Mohamed, on vous aura poussé à bout, vous êtes si fragiles, si discriminés, si stigmatisés! Tout d’un coup, pour une contrariété, un affront peut-être, une vétille, vous basculez, mais ce n’est pas de votre faute, vous êtes une « maman », un brave fils à son papa. Tu auras tous les bienfaits de la médecine occidentale Rachida, les journaleux nous ont tout de suite rassurés, tu n’iras pas en prison car tu es reconnue « sans discernement » et les meilleurs psychiatres sont déjà à ton chevet!


Ouf, nous voilà rassurés, la « maman » a été bien prise en charge, le protocole a été respecté avec célérité et compétence.

Soyez heureux, à partir de maintenant vous allez payer pour les soins de Rachida, les médicaments de Rachida, les médecins de Rachida, les psys de Rachida. Vous allez payer pour sa chambre d’hôpital, ses draps bien blancs, ses repas qu’on aura sans doute la délicatesse de lui fournir halal, la prise en charge de ses gosses par l’ASE.


Vous allez payer pour son avocat commis d’office, pour le magistrat bienveillant qui ne l’épinglera jamais au mur des cons, vous allez payer pour toute sa ruineuse prise en charge. Et vous êtes sommés de payer avec le sourire.

Et vous avez juste le droit d’être bouleversé par l’émotion dégoulinante dans une grande communion cathodique, à la rigueur de vous prétendre sidéré en un tweet convenu, c’est mode, et sans doute d’organiser une marche blanche. Et le ministre de l’éducation nationale, très professionnel et grotesque, vous assure que « le projet éducatif fonctionnait, que la mixité fonctionnait »!

Et puis le foot ouvre le journal de 20 heures. Et puis quelque part sur l’acier du frigo une jeune femme de 34 ans git livide, exangue, massacrée par l’impéritie et la forfaiture de ceux qui nous gouvernent et, accessoirement par la lame de Rachida.

---------------

HAWALLAH

Venant de lire le livre de Samuel Laurent « Al-Qaïda en France », j’ai appris ce que tout Français devrait savoir mais qu’aucun média ne dit, et notamment ce système de financement occulte qu’aucun contrôle officiel n’est susceptible de détecter et qu’ils nomment HAWALLAH et qui permet à n’importe quel groupement de musulmans d’importer ou d’exporter d’un pays à un autre quelque soit la somme d’argent et sa provenance « par l’intermédiaire d’un système de paiement qui échappe à la vigilance de tous les services secrets de la planète »
J’ai essayé d’en savoir plus sur internet mais ce mot (dit!!) est inexistant comme par hasard!!!!!
Peut être que cela pourrait intéresser vos lecteurs.

--

10 ans avant, le communiste Georges Marchais disait en 1981, il y a 33 ans :

« Je précise bien : il faut stopper l’immigration officielle et clandestine ».

Bien sûr il faut supprimer, et il aurait fallu le faire depuis longtemps, le concept d’immigration, et cela a toujours été possible avec «REMPLACER LES IMMIGRES PAR DES EXPATRIES». C’est d’ailleurs ce que font les pays africains, par exemple, depuis 50 ans…

Ensuite, et cela date de 1986, celui qui a le mieux résumé le problème (« génocide, démence, suicide« ) et donné les solutions (parce qu’il y a de très bonnes analyses et de très bons livres sur l’immigration en France depuis longtemps mais pas systématiquement accompagnés de solutions), c’est, sauf avis contraire, Jean Schmitt (qui finira directeur de la rédaction du Point, excusez du peu d’extrémisme), il y a 28 ans, dans son livre « Fin de la France ? » : «Il faut regarder la vérité en face et la dire : nous assistons actuellement en France à une altération et à une substitution progressives de la population de souche par des étrangers, autrement dit, à un GENOCIDE». «Que doit-on penser des dirigeants français qui sont en train de laisser se modifier l’identité de la nation française, de gaspiller son bien le plus précieux, son essence même ? C’est de la DEMENCE, du SUICIDE, et c’est d’autant plus impardonnable qu’il suffirait de quelques mesures pour tout sauver


--

Écrit par : Amédée | 05 juillet 2014

Pas d'accord avec vous sur les sens des termes (voir le chapitre de mes "Emblèmes de la République" consacré à la Marseillaise, CNRS Editions 2012), mais tout à fait d'accord pour ne pas toucher aux paroles de l'Hymne ; Lambert Wilson s'inscrit dans une longue lignée, après par exemple l'abbé Pierre, voire Lamartine et sa Marseillaise de la Paix, et il n'est que de lire sur internet le "Qu'un sang impur abreuve nos sillons" pour voir que les disputes continuent ; elles font, peut-on dire, partie du sport national. Si vous me donnez votre email, je vous enverrai mon chapitre Marseillaise, mais est-il vraiment utile, ce sport national ? Bien à vous, Bernard Richard, agrégé d'histoire et, comme je dis sur facebook je crois bien, chercheur-trouveur.

Écrit par : Bernard RICHARD | 01 septembre 2014

Les commentaires sont fermés.